Actualité

05.12.2021
2ème Méditation pastorale de l'Abbé Jean Scarcella pour le temps de l’Avent
2ème Dimanche : « Le manteau de la justice de Dieu » (Ba 5)

Lecture du livre du prophète Baruc (Ba 5, 1-9)

Jérusalem, quitte ta robe de tristesse et de misère,
et revêts la parure de la gloire de Dieu pour toujours,
enveloppe-toi dans le manteau de la justice de Dieu,
mets sur ta tête le diadème de la gloire de l’Éternel.
Dieu va déployer ta splendeur partout sous le ciel,
car Dieu, pour toujours, te donnera ces noms :
« Paix-de-la-justice »
et « Gloire-de-la-piété-envers-Dieu ».
Debout, Jérusalem ! tiens-toi sur la hauteur,
et regarde vers l’orient :
vois tes enfants rassemblés du couchant au levant
par la parole du Dieu Saint ;
ils se réjouissent parce que Dieu se souvient.
Tu les avais vus partir à pied,
emmenés par les ennemis,
et Dieu te les ramène, portés en triomphe,
comme sur un trône royal.
Car Dieu a décidé
que les hautes montagnes et les collines éternelles
seraient abaissées,
et que les vallées seraient comblées :
ainsi la terre sera aplanie,
afin qu’Israël chemine en sécurité
dans la gloire de Dieu.
Sur l’ordre de Dieu,
les forêts et les arbres odoriférants
donneront à Israël leur ombrage ;
car Dieu conduira Israël dans la joie,
à la lumière de sa gloire,
avec sa miséricorde et sa justice.

LE MANTEAU DE LA JUSTICE

Oh, le manteau, vêtement rempli de tant de forces et de sens !
Il recouvre, protège, et maintient la chaleur au cœur !
Immanquablement il parle aux yeux de nos mémoires.
Ainsi l’histoire sainte, enveloppée du manteau de la Justice.

Le manteau revêt de sa peau de chameau
toute peau humaine choisie par Dieu.
Le voici onction de l’Esprit pour qui est appelé,
vêtement de route pour suivre le maître et épouser la vérité.

Les rois s’en vêtirent pour signifier leur grandeur ;
même Jésus en reçu un de pourpre, pour couvrir son sacrifice.
Et celui qui trancha le sien pour le pauvre,
en recouvrit le corps du Christ abandonné.

Les atours des rois mages devaient rutiler dans la pénombre,
les langes du nouveau-né transfiguraient déjà son humanité.
Le manteau de la Mère s’ouvrait sur le monde,
et la lumière de la nuit le colora de bleu.

Le lin écru sur ses épaules, Jésus traversa le pays,
sandales aux pieds, sans manteau de rechange.
Ses disciples de même, envoyés deux par deux :
une tunique pour la route, signe de marche et de quête.

Il était là dans la foule, pressé de toute part…
une femme, du bout de sa foi, toucha son manteau ;
comme on touche son cœur au plus fort de la prière.
La confiance a parlé, le Seigneur a sauvé.

Aveuglé, en haillons, ses yeux étaient morts,
mais il courut au midi, pour voir l’invisible.
Son manteau alourdi par le mal le clouait dans la nuit ;
l’abandonnant, il se jeta dans ses bras : Rabbouni que je voie !

Au repas des adieux, le vêtement déposé remplacé par un linge,
Il lava les pieds des souillures des jours.
Celles qu’ensuite on put lire sur le linge gravé,
dans l’icône du saint visage, entaché du péché des origines.

Le manteau déchiré et le crâne rasé, nu, Il connaissait son heure. Le rideau déchiré et la tête lacérée, Il entrait dans sa gloire.
Au signe du soleil enveloppant la Femme,
voici l’âme vêtue du salut, et couverte du manteau de la justice.

Best reviews of best online casinos australia for Australian players, bonuses and special offers from online casinos. Read rewiews of play slots online for players from Canada and play! Looking for best online pokies new zealand to play? Visit our site.