Homélies

15.12.2019 / 3e dimanche de l'Avent

Frères et sœurs, chers amis,

Mes fonctions de procureur m’amènent à des contacts avec notre vigneron régulièrement au cours de l’année, mais tout particulièrement au moment de la vendange. J’ai été frappé cette année de discussions pleines de questions. La vendange semblait s’annoncer très belle, mais la météo a tout à coup commencé à perturber les plans des vignerons. A quel moment fallait-il vendanger ? Et lorsque l’on a plusieurs cépages dans les vignes, cela devient vite compliqué. J’ai appris qu’il était possible que le raisin puisse perdre des degrés Oechse. Il s’agissait donc de vendanger au bon moment. Et malgré le soin attentif à choisir le bon moment, la vendange fut moins abondante que ce à quoi on s’attendait.

Saint Jacques connaissait déjà ce souci des cultivateurs qui attendent patiemment le bon moment pour la récolte… comme nous devrions attendre la venue du Seigneur…
Comment l’attendons-nous ?

L’antienne d’ouverture Gaudete nous invitait à la joie : Réjouissez-vous toujours dans le Seigneur, je vous le répète, réjouissez-vous. Que votre douceur soit connue de tous les hommes. Le Seigneur est proche ; ne vous inquiétez de rien, mais qu’en toutes choses vos demandes se fassent connaître à Dieu par la prière.
C’est la raison pour laquelle la liturgie offre la possibilité de revêtir des ornements liturgiques roses, au lieu du violet qui porte une signification d’austérité.

Mais l’antienne Gaudete est tirée d’un passage de la lettre aux Philippiens : Dominus prope est, le Seigneur est proche. En écrivant cela saint Paul ne pensait pas tellement à une proximité dans le temps. Il voulait seulement dire que le Seigneur est toujours près de nous. Il nous guide et nous protége par sa providence. C’est pourquoi nous devons être sans inquiétude, et manifester notre tranquillité d’âme par une humeur égale envers tous.
Soyez toujours joyeux, nous dit l’apôtre ; un chrétien doit toujours être joyeux, la tristesse nous éloigne de Dieu. Cependant dans la liturgie de l’Avent, la phrase « Le Seigneur est proche » annonce la prochaine venue du Sauveur dans quelques jours à Noël. C’est cette prochaine venue qui doit susciter en nous ces mêmes sentiments de paix, de confiance et de joie. Ils sont ici très bien exprimés par une mélodie douce et tranquille.
Le Seigneur est proche de nous !
Nous sommes proches de Dieu !

Tout est prêt pour que le Seigneur se révèle… et lorsqu’il se révèle tout change.
Et je pense à cette image du désert. Il suffit de quelques gouttes de pluie pour que toute une fragile végétation se mette à verdir et à transformer le paysage. Une fragile végétation qui s’empresse de fleurir et de produire une semence pour la prochaine saison.
Le prophète Isaïe aura vu cette scène : le désert qui tout à coup fleurit à la ressemblance du Liban, du Mont Carmel et de la fertile plaine du Sarone.
Il suffit de pas grand-chose pour que le désert soit transformé.
Il suffit de pas grand-chose pour que notre vie soit transformée… Le Seigneur est proche.

Jésus nous demande d’ouvrir nos yeux pour voir l’œuvre de Dieu… pour reconnaître le prophète, pour découvrir que la personne qui nous interroge, dont l’action questionne, prépare le chemin du Seigneur, nous prépare à faire un acte de foi.

Les scientifiques d’aujourd’hui diront que les miracles annoncés par Jean-Baptiste se réalisent tous les jours grâce aux progrès de la science.
Aujourd’hui, des aveugles retrouvent la vue, des boiteux marchent, des lépreux sont purifiés, et des sourds entendent, et même ceux que l’on annonçait mourants ressuscitent.
La presse nous apprenait dernièrement que des chercheurs de l’EPFL, de l’UNIL et du CHUV avaient développé des technologies de pointe permettant aux paraplégiques de remarcher. Même si on en est aux débuts, et qu’il faut tout un appareillage, on voit donc des paralysés qui remarchent !

Il faut tout juste un peu de foi pour comprendre que les pauvres reçoivent la Bonne Nouvelle.

Tout nous est donné, il ne suffit que d’ouvrir les yeux : le Seigneur est proche !

Le Seigneur est proche ! Et donc si nous souffrons, si notre vie est difficile, si nous sommes un peu boiteux, muets ou aveugles, ne craignons pas. La liturgie nous invite à la joie de savoir notre Seigneur tout proche. Nous allons fêter dans une neuvaine la naissance de celui qui vient pour tout sauver.

Des petits miracles vont se réaliser, des gestes inattendus, des rencontres surprenantes, c’est une pluie de bénédiction qui vient transformer le monde, qui vient faire fleurir notre terre desséchée.

Réjouissons-nous toujours dans le Seigneur, je vous le répète, réjouissons-nous.

Olivier Roduit
Best reviews of best online casinos australia for Australian players, bonuses and special offers from online casinos. Read rewiews of play slots online for players from Canada and play! Looking for best online pokies new zealand to play? Visit our site.