Homélies

20.10.2019 / 29e dimanche ordinaire

Dimanche de la Mission universelle : Baptisés et envoyées : l’Eglise du Christ en mission dans le monde

En ce 3ème Dimanche du mois d’Octobre, dimanche de la Mission universelle de l’Eglise, le frère Joseph Mandanu, capucin, nous développe le thème du mois extraordinaire de la mission. Il nous remet à l’écoute du pape François qui dit à chacun : « Tu es mission, c'est-à-dire : Tu es envoyé. Je suis mission. Nous sommes mission. Nous sommes tous envoyés. Nous avons besoin de la mission, et la mission a besoin de nous ».

Frères et Sœurs,
Prier, c'est très bien mais parfois nous succombons au découragement. Nous constatons que Dieu ne semble pas répondre toujours à nos prières. C'est là que nous avons besoin de persévérance. Raison pour laquelle Jésus nous a donné un enseignement précis concernant la prière persévérante dans l’évangile d’aujourd’hui.
L’évangile nous présente une parabole sur la nécessité de toujours prier sans se décourager. Il s’agit d’une pauvre veuve complètement démunie. Le juge qu’elle va rencontrer reste sourd à sa demande. Mais elle ne se décourage pas. Elle ne s’arrête pas, elle ne se lasse pas. C’est grâce à sa persévérance que sa prière a été exaucée.
En persévérant dans la prière, nous comprenons et nous faisons l’expérience qu’elle est la respiration de la vie, la respiration de l’âme, l’oxygène de notre vie chrétienne. La prière est notre communion avec le Père et le Fils dans l’Esprit Saint, qui nous met en communion avec la création et avec nos frères et sœurs.
Ce qui compte, c’est d’être avec Lui, vivre en Lui, dans sa volonté.
La parabole de cet évangile se termine par une question : « Le Fils de l’Homme, quand il viendra, trouvera-t-il la foi sur terre ? »
Le pire ennemi de la foi, c’est le découragement. Le Seigneur nous met en garde contre ce danger. Croire, c’est persévérer dans la prière, c’est crier vers Dieu jour et nuit sans baisser les bras.
Nous sommes le dimanche consacré à la Mission universelle de l’Eglise. C’est la fête de l’universalité de l’Eglise. Comment pouvons-nous fêter cette universalité ? C’est par le témoignage et la prière, par l’échange et par la solidarité.
N’oublions pas que le premier missionnaire, c’est Jésus lui-même. Il a lui-même vécu cette mission au plus près de la volonté de son Père, en guérissant les malades et en servant les pauvres.
La mission, c’est la responsabilité de nous tous. C’est pourquoi le pape François dit à chacune, à chacun : Tu es mission, c'est-à-dire : Tu es envoyé. Je suis mission. Nous sommes mission. Nous sommes tous envoyés. Nous avons besoin de la mission, et la mission a besoin de nous.
C’est ainsi que l’Eglise est missionnaire dans son essence. Elle est missionnaire par nature.
Nous, chrétiens, baptisés et confirmés, nous sommes tous envoyés en mission. Nous sommes tous invités à nous mettre en prière pour soutenir tous ceux et celles qui annoncent l’Évangile sur les cinq continents. Beaucoup sont affrontés à la persécution et aux violences de toutes sortes. Ils comptent sur nous pour les soutenir de notre prière personnelle et communautaire et de notre solidarité.
Amen !

Joseph Madanu Ofmcap