Homélies

11.06.2021 / Le Sacré-Cœur

Le chemin qui nous mène à la contemplation du cœur de Jésus commence dans le cœur du Père. Le cœur de Jésus est comme le fruit de l’amour du Père. Ainsi le prophète Osée nous montre un Dieu qui exprime des paroles de tendresse, des paroles ne pouvant venir que du cœur, et il présente le peuple comme son fils, son enfant, son nourrisson même. Dieu est Amour et, de toute éternité, ne peut qu’aimer. Il aime son peuple, il le conduit et le guide “par des liens d’amour”, son amour est si fort que ses “entrailles frémissent” ; et sa miséricorde l’emportera contre tout mal.

Du cœur de son Père Jésus a reçu tout l’amour qui l’habite. C’est la raison de sa venue sur terre : nous dévoiler l’amour du Père en nous ouvrant son cœur, et en nous apprenant sa Parole afin que nous cœurs s’ouvrent à elle, Parole d’amour, justement, donc parole qui vient du cœur ! C’est cela qui fait dire à saint Paul dans sa Lettre aux Éphésiens : « Je tombe à genoux devant le Père » ; pourquoi ? Parce que Jésus nous appelle, à travers notre foi, et de tout son cœur, à nous tourner vers Dieu, Père de toute tendresse, avec totale confiance et vénération.

Et cela, il le fait en nous donnant son amour, qui est l’amour du Père pour lui ; et cet amour vient habiter nos cœurs si notre foi lui ouvre leurs portes. Dès lors, comme le dit encore l’Apôtre : « Restez enracinés dans l’amour, établis dans l’amour ». Ce sont des paroles fortes qui, d’un côté montrent la puissance de l’amour de Dieu pour nous, et d’un autre côté nous apprennent que c’est en Jésus et avec lui que nous vivrons en fils du Père, héritiers de l’amour de son cœur.

Contempler le cœur du Christ qui, transpercé sur la croix s’est ouvert pour que son amour se répande sur terre, pour chaque homme et en chaque homme, en flots de vie, contempler le cœur du Christ c’est accéder à la révélation suprême de l’amour du Père. Ainsi sa tendresse veut toucher tout homme en Jésus Christ. C’est ce mystère de l’amour de Dieu, à la fois insondable et en même temps vivant en nous que saint Paul nous invite à contempler : cet amour du Christ dont nous sommes appelés à découvrir “la largeur, la longueur, la hauteur, la profondeur” ; c’est l’amour du Christ qui nous comble, élargissant notre cœur à la capacité d’aimer, allongeant nos pas qui nous conduisent au Royaume, élevant notre désir qui nous appelle à la vision béatifique, tout cela nous permettant ainsi de plonger jusqu’au tréfonds de son amour.

Célébrer le Sacré-Cœur de Jésus, c’est entrer dans la contemplation de toute connaissance qui nous vient de l’amour du Père. Et nous savons que cette contemplation est un regard filial qui naît de l’amour donné, par le Fils qui nous fait fils, dans le sacrifice de sa vie donnée, de son cœur offert, ouvert et sauveur. Contempler le côté transpercé de Jésus sur la croix, c’est lever les yeux vers lui : « Ils lèveront les yeux vers celui qu’ils ont transpercé », nous dit l’Écriture. Et, ce faisant, que verrons-nous ? – l’amour que Dieu a pour nous, qu’il nous a montré avec un Jésus missionnant sur les routes de Palestine et de notre monde, aujourd’hui encore, avec ce Jésus donnant sa vie pour nous transmettre cet amour premier révélé par la blessure à son côté, et qui apparaît comme le signe absolu de l’amour totalement donné dans sa résurrection.

Contempler le Cœur sacré de Jésus nous met en état d’intimité avec lui, donne à nos esprits de pouvoir connaître en profondeur le Christ et son mystère d’amour. Contempler ainsi Jésus “à cœurs ouverts” – et je mets ces mots au pluriel, c’est nous permettre d’entrer dans une relation privilégiée avec lui, afin de devenir nous-mêmes, petit à petit et à l’aune de la croissance de notre foi, l’amour que nous contemplons. Parce qu’en fait, c’est là que se situe l’objet principal et unique de notre contemplation du Sacré-Cœur de Jésus : son amour venu du cœur de son Père.

Vivre cette contemplation du Sacré-Cœur de Jésus va donc nous aider à vivre notre baptême, c’est-à-dire à mettre en pratique cet amour qui est venu alors habiter et demeurer en nous. Ainsi, contempler le Cœur sacré de Jésus, sera non seulement de prendre conscience que l’amour de ce cœur, sacrifié sur la croix, demeure en notre cœur, mais encore que, par nous, par notre vie, il est et sera encore et toujours offert au monde.

Frères et sœurs, ce regard que nous portons sur le cœur transpercé de Jésus nous oblige à entrer dans son propre geste de salut par sa vie donnée, nous appelant à porter aux autres, nos frères, nos sœurs, la force de notre singulière relation à Dieu ainsi manifestée. Je ne peux lever les yeux vers ce cœur ouvert sur le monde, sans entrer en moi et ouvrir mes yeux sur mon propre cœur, afin de le porter à s’ouvrir lui-même au monde.

C’est pourquoi notre contemplation pourrait se résumer dans cette simple prière, qui se veut en même temps un signe vécu pour notre vie chrétienne, et que je rappelle ici à votre prière :

« Jésus, doux et humble de cœur,
rends nos cœurs semblables au tien ».

Mgr Jean Scarcella
Best reviews of best online casinos australia for Australian players, bonuses and special offers from online casinos. Read rewiews of play slots online for players from Canada and play! Looking for best online pokies new zealand to play? Visit our site.