Homélies

28.03.2021 / Dimanche des Rameaux

Cliquez ici pour revoir cette messe retransmise en direct sur notre chaîne YouTube


Quand on regarde la croix, on se trouve comme face à un mur de silence où seule parle la souffrance qui se donne à voir. Face à elle, on a alors deux attitudes possibles : soit on se dit que c’est un supplice inhumain et on la refuse, comme les Juifs qui parlent de scandale de la croix, soit on se dit que c’est absolument absurde de se laisser tuer de cette manière et on la refuse, comme les Grecs qui parlent de folie de la croix.

Pourtant aujourd’hui où nous commémorons deux événements clés de l’Histoire du salut, nous ne pouvons pas faire abstraction de la croix qui en est l’image centrale. En première partie de célébration nous avons acclamé Jésus comme notre roi et nous lui avons organisé une entrée glorieuse à Jérusalem, sous les cris des vivats et des hosanna. Et voici que maintenant nous avons pénétré le récit de la passion de Jésus de Nazareth, ce roi des Juifs, puissant en amour et pourtant cloué sur une croix. Il y a là un contraste profond entre deux paramètres qui néanmoins se complètent : la puissance et la gloire.

Dans ce récit de la passion de Jésus Christ selon saint Marc, le Christ ne parle pratiquement pas. Marc raconte assez crûment les terribles événements, et si Jésus ne dit plus rien, c’est qu’il n’a plus rien à rajouter à tout ce qu’il a déjà dit auparavant. Mais qui est-il ce Jésus ? C’est la grande question pour Pilate qui a le pouvoir de le condamner et de le relâcher : « Es-tu le roi des Juifs ? ». Oui, nous le savons, Jésus règne avec puissance et gloire, ces mots qui sont le rappel de notre rédemption.

Car le royaume de Dieu est là, et Dieu règne sur le monde par son amour tout-puissant, et donc par Jésus. Dieu veut instaurer un royaume d’amour pour lequel il a envoyé son Fils unique venu nous apprendre cet amour du Père. Nous le savons, ce royaume est déjà là, bien que non encore manifesté ; c’est donc à nous, chrétiens, de travailler à sa manifestation en vivant la vertu fondamentale de charité, d’amour partagé et donné. Ainsi, regardant Jésus en croix, portons sur lui non seulement un regard de contrition, mais d’amour.

En effet, c’est cet amour qui porta Jésus à donner sa vie au nom de celui-ci, et là se manifeste la puissance de Dieu. Elle est une puissance d’amour, et nous en avons la preuve dans les gestes et les paroles de Jésus. L’amour est la seule arme de Dieu, celle manifestée dans un Dieu désarmé encloué à une croix. Ainsi regardant Jésus en croix, portons sur lui non seulement un regard de compassion, mais de foi.

Puis se manifestera la gloire de Dieu en Jésus ressuscité. Jésus est remis debout par Dieu, il est glorifié ; c’est-à-dire qu’il porte tout le poids de l’amour du Père. Glorifié, parce qu’humilié, élevé à la droite du Père, parce qu’abaissé jusqu’à la mort de la croix, Jésus règne en Maître et Seigneur « pour la gloire de Dieu le Père ». Ainsi regardant Jésus en croix, portons sur lui non seulement un regard de résignation, mais d’espérance.

Jésus, notre roi, entré en gloire à Jérusalem, a été intronisé sur le bois de la croix en vue de notre rédemption. Par sa puissance d’amour, il a remis son esprit d’amour au monde, par la gloire de sa résurrection, il a donné la vie au monde.

Mgr Jean Scarcella
Best reviews of best online casinos australia for Australian players, bonuses and special offers from online casinos. Read rewiews of play slots online for players from Canada and play! Looking for best online pokies new zealand to play? Visit our site.