Homélies

02.02.2021 / Présentation du Seigneur au Temple

Cliquez ici pour revoir cette messe retransmise en direct sur notre chaîne YouTube

La lumière provoque à la rencontre, pourrons-nous affirmer sans ambages en cette fête de la Présentation de Jésus au Temple. En effet, les vierges prévoyantes étaient parties, munies de leurs lampes à la rencontre de l’époux ; les rois mages eux étaient partis à la suite de l’étoile à la rencontre de l’enfant-Dieu ; tandis que Syméon s’approcha de Jésus, qui venait à sa rencontre et à celle du peuple, saluant en lui la « Lumière des nations ». Et nous tous, en cette fête de la Présentation de Jésus qui clôt les solennités de l’incarnation, sommes venus à la rencontre du Seigneur dans la procession des lumières.
La lumière qui, comme un halo de sainteté, a entouré le ‘oui’ de notre profession religieuse, cette lumière a réjoui notre cœur de la présence de Jésus, et dessine désormais sur nos visages la joie de la foi. En nous donnant à Dieu dans la vie consacrée, comme Syméon nous recevons l’enfant dans nos bras ; Jésus, lumière des nations, se donne à nous pour que dans la contemplation, la prière et l’apostolat nous devenions des missionnaires de la lumière. Ainsi les consacrés ont-ils accepté la charge de présenter au monde celui qu’ils ont reçu dans leurs bras, quand ils ont présenté au Seigneur l’offrande de leur vie, s’inscrivant ainsi totalement dans l’oblation que Jésus fit de sa vie, donnée pour le salut du monde. Dès lors n’oublions pas, frères et sœurs consacrés, que nous sommes porteurs de la lumière qui doit accompagner tout homme et toute femme, éclairant et balisant leur chemin vers le salut.
Ainsi, comme l’annonça le prophète Malachie, Dieu envoya son messager pour qu’il prépare le chemin devant lui. Et il s’avère, écoutant toujours le prophète, que ce messager – le Seigneur – viendra dans son Temple. C’est bien l’annonce de la Présentation au temple, c’est bien le confortement que les religieux et religieuses qui ont reçu Jésus dans leurs bras sont appelés à être messager à leur tour, messagers de l’Alliance, et donc missionnaires de la Parole d’Alliance, la Parole de Dieu qui rassemble les hommes.
Et ce Seigneur, dit encore Malachie, « s’installera pour fondre et purifier » ceux qui ensuite devront présenter l’offrande « en toute justice aux yeux du Seigneur ». Comment, frères et sœurs consacrés, ne pas reconnaître ici la belle exigence de notre état de vie ? L’offrande de nous-même pour amener le monde à Dieu doit être construite sur un fondement de purification. Qu’il soit fondeur ou blanchisseur – selon les mots mêmes de Malachie – le Seigneur nous veut totalement donnés et assoiffés de sa pureté. C’est pourquoi l’amour que nous portons, à celui que nous avons choisi d’aimer par l’offrande de notre vie, doit répondre à son propre amour. Nous devons nous laisser brûler par son amour pour que fonde en nous toute présence du Mal et du péché, et afin que notre cœur soit purifié à l’image de la lumière que nous devons transmettre. Notre désir de suivre totalement le Christ ne fait pas de nous des surhommes, ne nous épargne pas d’assumer notre nature pécheresse, mais nous porte à retourner régulièrement, avec confiance et persévérance, à la fine pointe de notre appel à la vie spirituelle.
Oui, chers frères et sœurs dans la vie consacrée, nous sommes missionnaires. Nous devons “missionner” la lumière du Seigneur dans ce monde, selon les modes particuliers propres à nos vocations, dans la contemplation, l’adoration, la prière, l’apostolat. Nous sommes appelés à être des « artisans de la fraternité universelle », comme l’annonce le pape François dans sa dernière encyclique « Fratelli tutti ». Permettez-moi d’en citer une phrase qui nous plonge dans ce qui est une vérité et que nous devons faire nôtre, car nous sommes tous frères et sœurs, comme nous le disons dans le ”Notre Père” : « Sans une ouverture au Père de tous, il n’y aura pas de raisons solides et stables à l’appel à la fraternité » (n. 272).
Si saint Jean Paul II, dans ”Vita consecrata” appelait les personnes consacrées à « être de véritables experts en communion et à pratiquer la spiritualité » (n. 46), le pape François, s’inspirant de saint François d’Assise, nous invite à être les artisans de la fraternité universelle, gardiens de la maison commune : de la terre et de toute créature.
Frères et sœurs, nous n’avons pas choisi la vie religieuse et consacrée pensant trouver un joli cocon où filer un parfait amour avec le Seigneur, pas du tout, car pareille attitude serait une tromperie à la face du monde ! Nous l’avons choisie pour nous mettre au service de la lumière, c’est-à-dire au service de l’amour et de la Parole de Dieu, méditée, priée et vécue, pour être par conséquent au service de tous. À ce propos, nous serions bien inspirés de prendre exemple sur la femme prophète, Anne, qui « ne s’éloignait pas du Temple, servant Dieu jour et nuit dans le jeûne et la prière ». Voilà bien une mission radicale, difficile à imiter à la lettre, certes, mais n’empêche que nous y trouvons tout ce qui fait notre spécificité de consacrées et consacrés dans le plan de Dieu : rester attachés à son Temple, c’est-à-dire au Corps du Christ, à qui nous nous sommes donnés, pour faire sa volonté, telle que l’Esprit nous la dévoile dans le jeûne et la prière.
Voici alors notre mission appelée à être au service de la fraternité universelle : nous devons donc être, frères et sœurs, dans notre monde, signes de cette fraternité. Parce que la fraternité vécue entre tous, nous attache au seul et même Père. Nous devons être porteurs de la lumière, annonçant Jésus-Lumière du monde à la clarté rayonnante de sa Parole et de son amour ; nous devons être signes de la joie que Dieu a en aimant le monde. Là où nous sommes, selon les charismes de nos différentes Congrégations, comme sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus ou saint François-Xavier, nous serons missionnaires au service de nos frères et sœurs, et du Royaume, lieu du salut pour tous.
Permettez-moi, en guise de conclusion, encore une citation de ”Fratelli tutti” que nous propose la lettre de la Congrégation pour la vie religieuse reçue de Rome pour cette fête et signée de son Préfet le Cardinal João Braz de Aviz ; écoutons le pape : « Rêvons en tant qu’une seule et même humanité, comme des voyageurs partageant la même chair humaine, comme des enfants de cette même terre qui nous abrite tous, chacun avec la richesse de sa foi ou de ses convictions, chacun avec sa propre voix, tous frères ! » (n. 18).
Voici pour nous, frères et sœurs, un domaine concret à vivre au cœur de notre vocation et de notre mission, avec la grâce de Dieu et la prière de son peuple qui nous assiste !

Mgr Jean Scarcella
Best reviews of best online casinos australia for Australian players, bonuses and special offers from online casinos. Read rewiews of play slots online for players from Canada and play! Looking for best online pokies new zealand to play? Visit our site.