Homélies

01.11.2020 / La Toussaint

Ecoutez toute la messe retransmise par Espace 2

La fête de la Toussaint se présente toujours comme un petit miracle. C’est comme si un coin de ciel se déchirait et nous permettait de voir quelque chose de la vie cachée en Dieu. C’est comme si le Seigneur voulait que nous puissions mettre en pratique la finale de son enseignement sur les Béatitudes : « Réjouissez-vous, soyez dans l’allégresse, car votre récompense est grande dans les cieux ». Oui, il y a de quoi se réjouir si nous voyons cette foule immense de vivants qui sont dans la joie du Père. Cette foule nous enseigne ce que nous sommes invités à devenir, c’est-à-dire un peuple de louange et de communion, qui ainsi atteste du don que Dieu a fait aux hommes. Ainsi l’Église de la terre et l’Église du ciel s’unissent dans une même louange en participant à ce merveilleux chant venant du ciel, et que rapporte le Livre de l’Apocalypse : « Amen ! Louange, gloire, sagesse et action de grâce, honneur, puissance et force à notre Dieu, pour les siècles des siècles ! Amen ! »
C’est le chant du bonheur de la sainteté, que nous sommes appelés à chanter en présence des anges. Et pour y parvenir il y a tout un chemin à parcourir : « En marchant au rythme des Béatitudes, nous accomplirons ce pèlerinage vers la sainteté à laquelle Dieu nous appelle », dit un auteur. Parcourir le chemin des Béatitudes, c’est à la fois nous enraciner dans notre vie présente, et à la fois lui donner un horizon. Effectivement les paroles de Jésus ne sont pas d’abord un beau discours chargé d’émouvoir les cœurs ; non, les paroles de Jésus s’inscrivent au cœur du concret de la vie des hommes, prennent place au centre de leurs combats. Pour cela nous avons des armes, les mêmes que Jésus d’ailleurs, et là, sur la montagne, il nous les fournit :
– Être pauvre, pour être capable de considérer la valeur de mon frère, de ma sœur – Savoir pleurer, pour regretter d’une part et compatir d’autre part – Vivre avec douceur, pour laisser à chacun la place que Dieu veut pour lui – Rechercher la justice, pour promouvoir l’égalité entre les hommes, aussi bien dans la qualité de la vie que dans les idées et les progrès – Être capable de miséricorde, pour lutter contre le péché qui empêche d’avancer – Avoir un cœur pur, afin de rechercher honnêtement et de tout son cœur la ressemblance avec celui qui est ”doux et humble de cœur” – Rechercher la paix, seule voie qui conduit au bonheur et donc au paradis ¬– Accepter les coups durs, les persécutions, les injustices, faisant d’eux des signes concrets de l’être chrétien appartenant au Christ, qui lui-même a subi, le premier, des outrages.
Voilà cet enracinement dans nos vies, frères et sœurs, qui va tracer le chemin conduisant au bonheur éternel, celui de la sainteté. Ainsi, fêtant les saints de l’Église du ciel, nous, membres de l’Église de la terre sommes appelés à contempler cette vision de gloire, ce coin de ciel déchiré que seule notre espérance peut appréhender. Oui, frères et sœurs, nous sommes ”invités à vivre dans l’espérance du renouveau par-delà la mort”. Le soleil se lève chaque jour sur nos vies. Il s’est levé, rayonnant et rempli de la chaleur de l’amour de Dieu, au jour de notre baptême où notre front a été marqué du sceau ; ce « sceau qui imprime la marque du Dieu vivant », nous a dit le texte de l’Apocalypse. Ce sceau qui fait de nous des vivants, des saints en puissance, puisqu’il nous conforme au Christ lui-même qui nous donne sa propre vie.
La sainteté pour nous, frères et sœurs, devient une aventure à courir selon les critères du sermon sur le mont des Béatitudes. Notre vie est comme l’ascension de cette montagne qui nous conduira jusqu’à la vision même de Dieu dans la Jérusalem céleste, vision béatifique dont chaque saint au ciel jouit intensément. C’est ce Royaume que Jésus nous a promis et pour lequel il nous a préparés, et y parviendront ceux qui auront vécu les Béatitudes. Ainsi nous voyons que la sainteté procède de Dieu, de sorte que chaque saint, dès ici-bas sur terre - comme nous venons de le dire - mais surtout dans le ciel, reproduit l’image de Dieu d’une manière unique. Tout cela de telle sorte que lorsque nous célébrons tous les saints, ceux du ciel, mais aussi ceux en chemin sur notre terre, nous admirons et adorons notre Dieu, le seul Saint, celui en qui nous puisons notre propre sainteté, puisque nous en sommes marqués dès notre baptême, disions-nous plus haut.
Notre sainteté, présente en germe et en devenir, s’acquiert par le salut venu du Christ, puisque tous nous sommes nés de son côté ouvert ; nous laissons Jésus nous laver de tout péché par son précieux sang, et nous préparer les robes blanches que nous revêtirons au jour de notre retour de la « grande épreuve », celui de notre résurrection.
Aujourd’hui nous fêtons les saints, c’est vrai, mais à travers eux c’est la sainteté de l’Église que nous voulons manifester. Dans la communion des saints, l’Église du ciel est toujours liée à l’Église terrestre, et c’est cet échange qui est beau, qui nous stimule sur les chemins de notre propre sainteté, et qui renforce notre confiance dans l’attente du salut.
Et cet échange se vit quotidiennement et d’une manière exceptionnelle dans l’Eucharistie, le lieu par excellence de la communion avec les saints. C’est en elle, que nous sommes « sanctifiés dans la plénitude de son amour », comme l’ont été les saints du ciel. Pour notre part, dit saint Jean : « ce que nous serons n’a pas encore été manifesté » … parce que nous ne sommes pas encore semblables à Dieu, bien que marqués de cette similitude. Et donc c’est par elle que nous recevons la force de croître dans la ressemblance, nourris du Corps du Christ, pour atteindre à la sainteté de Dieu. Enfin, c’est avec elle que nous marchons à la suite de tous les saints vers le salut promis. Oui, en elle vivent tous les saints du ciel, et nous sommes préparés, grâce à ce repas eucharistique, à « passer de cette table où [Dieu] nous a reçus en pèlerins, au banquet préparé dans sa maison ».

Mgr Jean Scarcella
Best reviews of best online casinos australia for Australian players, bonuses and special offers from online casinos. Read rewiews of play slots online for players from Canada and play! Looking for best online pokies new zealand to play? Visit our site.