Homélies

28.08.2020 / Saint Augustin - profession temporaire

Lectures: Ac 4, 2-35 / Ps 132 / 1 Jn 4, 7-16 / Jn 17, 11b. 14-21

L’homme est un être en quête, et cela tout au long de sa vie. Dieu l’a créé avec toutes les potentialités lui permettent de croître, de progresser et de se réaliser. La quête de l’homme est nécessairement le Bien, parce qu’il se reçoit du Père, mais aussi le Bonheur parce qu’il écoute le Fils, et encore la Joie parce qu’il est habité de l’Esprit Saint. Oui, la recherche du bien est chemin de croissance, le désir de bonheur est force de progression et l’atteinte de la joie est plénitude de réalisation de soi. Le religieux recherche cet idéal dans ces diverses étapes de sa vie, parce qu’il est attaché à la Trinité qui est pour chacun le modèle le plus parfait.

« Un seul cœur et une seule âme […] On mettait tout en commun », nous dit le Livre des Actes des Apôtres. Cela signifie que la communauté s’attache au Père qui donne la vie et qui forme la communion entre les membres de la communauté. Plus loin : « Les Apôtres portaient témoignage […] La puissance de la grâce était sur eux tous ». Cela se rapporte à la Parole que le Christ apporte au monde et dont le religieux est un témoin privilégié. Et encore : « Aucun d’entre eux n’était dans la misère […] On distribuait une part à chacun des frères au fur et à mesure de ses besoins ». Cela nous ramène à l’action de l’Esprit saint en nous qui nous comble de ses bienfaits. Ainsi déjà, à ce stade de notre réflexion, mon cher fils, on voit poindre les trois vœux qui non seulement rythment la vie du religieux, mais la façonnent, et lui offrent la force de persévérance au service du Seigneur.

Par le vœu de pauvreté le religieux apprend que la quête du bien s’attache aux dons multiples du Père qui prend soin de lui comme de son propre fils. Être pauvre c’est alors reconnaître ces dons !

Par le vœu d’obéissance, le religieux rejoint Jésus qui enseigne le chemin du bonheur, comment ”être en marche” à sa suite dans cette quête faite d’écoute de la Parole. Obéir, c’est alors écouter !

Par le vœu de chasteté, le religieux laisse l’Esprit chanter et louer en lui la joie du don parfait, ne laissant personne dans l’inachevé, mais au contraire donnant à chacun selon ses besoins. Vivre sa chasteté, c’est alors se laisser combler d’amour !

Le Père nous veut fils en son Fils, il nous souhaite unifiés dans cet état de filiation et attend de notre vie en commun un signe de sa propre présence au cœur du monde. « Il est beau, il est bon pour des frères de vivre ensemble et d’être unis », nous a rappelé le psaume 132. Appliquer ce désir du psalmiste, qui sera celui de tout priant – d’autant plus qu’il est religieux – sera de donner à voir, à soi, à sa communauté et au monde quelque chose du visage du Père. C’est certainement un des plus beaux dons du Père à ses fils que celui d’offrir les traits de son visage et les sentiments de son cœur à ceux qu’il a engendrés dans le bien. Oui, il nous offre son regard, il nous transmet sa douceur, il nous apprend sa bonté, il nous partage son amour, il nous confie sa confiance ; il nous demande par là d’être des relais du don désarmé de son amour, un Dieu pauvre qui n’a de cesse de nous enrichir de sa pauvreté, tant il a besoin de sa créature pour se dire au monde.

Le Fils nous apporte la parole même du Père, il en est la parfaite réalité en son incarnation, la source de tout bonheur. Lui-même, Parole de Dieu, il ne peut pas faire autrement que la vivre en plein cette Parole, afin de nous l’enseigner, de nous donner à l’expérimenter, de nous apprendre à l’écouter. Pour cela le Fils « s’est abaissé, devenant obéissant jusqu’à la mort, et la mort de la croix ». (Phil 2, 8) Et c’est à ce niveau-là que s’inscrit le vœu d’obéissance du religieux, appelé à écouter la parole de Dieu en Jésus, et donc prêt au don total de sa vie pour le Christ. Obéir, c’est écouter la Parole, et plus même : ”écouter” la nature du Christ qui la vit en plénitude. Notre quête de la ressemblance au Père passe par l’ajustement au Christ obéissant, scellé par l’onction de la puissance de la grâce qui nous marque du sceau de l’amour, « un baume précieux, un parfum sur la tête », comme nous l’a dévoilé le psaume 132.

L’Esprit Saint est le champion de l’amour, en quelque sorte ; c’est lui qui lie le Père au Fils et le Fils au Père, c’est lui qui nous emporte dans la grande geste d’amour entre Dieu et nous. L’Esprit Saint nous incorpore à l’amour de Dieu au point qu’il nous pousse à le manifester par notre vie. Une vie d’ouverture, de disponibilité, d’attention, toute tournée vers les autres, une vie donnée pour la gloire de Dieu au service de nos frères et sœurs. C’est dans la mesure où le religieux est tout à Dieu qu’il sera tout à tous ; en cela la chasteté ouvre sur le chemin que les humains doivent parcourir vers l’image et la ressemblance avec Dieu, ”identité de lui-même en ce visage de lui-même qu’est la personne du Verbe”, comme nous le disions à l’instant pour l’obéissance. Ainsi la chasteté appelle le religieux qui la vit à s’exprimer selon sa propre vérité, témoignant qui il est, dans sa communauté, tout habité par la joie de l’Esprit qui l’accompagne sur ce chemin dans la louange et la bénédiction. Comme le dit encore notre psaume 132 : « C’est le Seigneur qui envoie la bénédiction, la vie pour toujours ».

Ainsi, Jean-Pierre, le religieux peut-il être appelé à vivre ses trois vœux au cœur de la Trinité. En conséquence la pauvreté sera le Bien à l’image du Père, l’obéissance sera le Bonheur à l’écoute du Fils et la chasteté sera la Joie au don d’amour de l’Esprit.

La première Lettre de saint Jean lue à l’instant nous offre une manière de mise en œuvre de tout cela, cher Jean-Pierre. En trois sections bien définies nous pouvons relire un commentaire sur chacun des vœux, mais ici dans l’ordre inverse au nôtre.

Tout d’abord saint Jean nous rappelle à l’amour fraternel selon le grand commandement de Jésus qui prévaut dans nos communautés religieuses. Aimer parce que nous sommes enfants de Dieu et découvrir, par l’Esprit Saint, la joie de connaître un Dieu amour. Donc voici la chasteté comme joie de cet amour !

Ensuite saint Jean nous parle de la manière dont Dieu nous a fait connaître son amour par son Fils, afin « que nous vivions par lui ». Il insiste sur le fait que nous apprenions ainsi que c’est Dieu qui nous a aimés le premier ; c’est cela qui nous libère et nous permet, dans notre vie fraternelle de religieux, d’écouter Jésus et de le suivre lui, « la victime offerte pour nos péchés ». Donc voici l’obéissance comme bonheur de liberté !

Enfin saint Jean nous invite à ne pas oublier que Dieu demeure en nous, que personne ne l’a jamais vu, mais que son amour peut atteindre en nous sa perfection dans l’amour fraternel. Ainsi avons-nous l’Esprit qui nous aide à attester du Fils envoyé par le Père comme Sauveur du monde, afin que nous demeurions en l’amour, pauvres mendiants de sa pauvreté. Donc voici la pauvreté comme bien universel !

Pour conclure rejoignons la prière sacerdotale de Jésus que nous rapporte saint Jean dans son Évangile. Le souci du Christ est que les disciples restent fidèlement uns comme lui et le Père sont un. C’est là le plus grand bien que le chrétien puisse vivre, s’efforçant à garder la fidélité au nom de Dieu. Cette fidélité se nourrira de l’écoute de la Parole dont Jésus nous a fait don, afin qu’elle nous garde du Mauvais et nous maintienne sur le chemin du bonheur. Un chemin qui ne peut se vivre qu’en vérité, cette vérité par laquelle nous avons été consacrés, et envoyés en témoins de sa Parole pour la Joie monde. Dans ces conditions, mon cher Jean-Pierre, nous pouvons conclure que le bien du Père dans la fidélité est esprit de pauvreté ; le bonheur du Fils dans la parole écoutée est esprit d’obéissance ; la joie de l’Esprit dans la transparente vérité de soi est esprit de chasteté. Que le Dieu Trinité t’assiste et t’entoure de son amour !

Mgr Jean Scarcella
Best reviews of best online casinos australia for Australian players, bonuses and special offers from online casinos. Read rewiews of play slots online for players from Canada and play! Looking for best online pokies new zealand to play? Visit our site.