Homélies

26.07.2020 / 17e dimanche ordinaire

Le trésor et la perle… cela fait rêver ! Peut-être à la caverne d’Ali Baba ou aux mille et une nuits ? – OK, ça, c’est pour une imagination humaine bien terre à terre ! Mais quand ces deux mots sortent de la bouche de Jésus, ils n’ont plus du tout le sens qu’on pourrait leur faire porter ; en effet, ce ne sont plus deux choses à posséder, mais ce sont deux réalités qui évoquent, non pas la richesse – qui est éphémère, mais Jésus lui-même – qui est éternel.

1. Quand Jésus parle de trésor, je pense qu’il veut parler du cœur du Père, ce cœur aimant qui a déversé tout son amour en Jésus au moment de son baptême : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui je trouve ma joie » (Mt 3, 17), dit la voix de Dieu, c’est-à-dire ce bien-aimé de son Père dont l’amour donné fait toute sa joie.
Ainsi, le plus beau trésor que l’on puisse posséder, c’est bien l’amour. Mais, est-ce que l’amour se possède ? Est-ce que l’amour peut être enfermé dans un coffret à bijoux ? Est-ce que l’amour existe en soi, finalement ? – Eh bien non ! L’existence de l’amour se manifeste uniquement quand il est donné. Tant qu’il est enfermé dans son coffre, tant qu’on veut y mettre la main dessus, l’amour n’est qu’un concept sans corps. Oui, l’amour prend corps quand il se donne, et il existe en plénitude quand il est reçu. Donc il faut se défaire de ce que l’on a pour pouvoir acheter ce champ d’amour, c’est-à-dire lâcher prise pour ne pas posséder, et pouvoir donner pour recevoir.
Ainsi fit Dieu le Père avec Jésus, son Fils unique ; il nous l’a donné, et avec lui tout l’amour de son cœur de Père, de créateur, et même de géniteur enfantant par la Vierge Marie son Fils au monde. C’est cet amour précisément que Jésus est venu apporter, pour que nous en vivions, que nous le donnions, et qu’il nous fasse advenir enfants de Dieu par le baptême.
Combien de fois entend-on des parents qualifier de “trésor” leur nouveau-né ? Souvent, n’est-ce pas ? Mais c’est tellement juste, parce que tellement vrai ! Si l’amour humain, partagé entre un homme et une femme, et scellé dans le sacrement du mariage, offre à voir quelque chose du visage de Dieu, combien plus cet amour, quand il prend corps dans l’enfant qui naît de cette union, est-il vraie icône de Dieu. Me revient ici à l’esprit cette phrase qui m’avait marqué un jour et que je vous livre sans m’en rappeler l’auteur : « Parents, penchez-vous sur le berceau de votre nouveau-né et adorez ! ». Voilà, tout est dit : adorez… Et cet enfant fait alors toute la joie de ses parents, joie qui se manifeste dans l’amour donné et reçu qu’ils se portent l’un à l’autre, et qui se propage au milieu de leurs frères et sœurs en ce monde.

2. Et maintenant que dire quand Jésus parle de perle, sinon qu‘il fait allusion à quelque chose de grande valeur, comme il l’a dit lui-même, d’ailleurs. Et toute perle tire sa valeur de ce qu’elle est unique ; et c’est pourquoi on qualifiera volontiers de perle toute personne à qui on reconnaît une compétence réelle et unique dans certain domaine, par exemple.
Mais dire cela, ne serait-ce pas aussi parler de la personne que Dieu a créée unique, tout comme chaque perle est unique ? Oui, Dieu fait de chacun de nous sa perle précieuse ; il nous lie les uns aux autres comme un collier autour de son cœur. Il nous rassemble, différents et uniques à la fois, en une même famille. Et par quel lien sommes-nous rattachés à lui et entre nous ? – Eh bien, par le lien qu’est sa vie, cette vie, sa propre vie qu’il nous donne à l’heure de notre baptême.
Dieu veut notre bien, frères et sœurs ; à qui l’aime il fait tout contribuer à son bien, nous a dit saint Paul aujourd’hui. C’est parce que Dieu nous connaît avant même notre naissance qu’il nous appelle, « selon le dessein de son amour », afin de nous destiner « d’avance à être configurés à l’image de son Fils ». Pourquoi ? Parce que Dieu veut faire de nous ses fils et ses filles en nous donnant sa propre vie, par et en Jésus mort et ressuscité pour chacun de nous. C’est ce qui fait dire à saint Paul : « Ceux que, d’avance, il connaissait, il les a aussi destinés d’avance à être configurés à l’image de son Fils, pour que ce Fils soit le premier d’une multitude de frères ». Une multitude de frères… autant de perles appelées à relayer le trésor d’amour du cœur du Père en notre monde, frères et sœurs ; des perles uniques et précieuses… uniques, et… précieuses : nous tous tant que nous sommes…
Un enfant nouveau-né, frères et sœurs, est dès lors lui aussi une de ces perles. Il est né parce que le Seigneur Dieu l’a voulu, puisqu’il le connaissait dès avant sa naissance ; mais une fois arrivé dans son petit corps de garçon ou de fille, il faut que cet enfant « renaisse d’en-haut », c’est-à-dire soit marqué comme unique par l’amour privilégié que Dieu lui porte, et soit investi de tout le bien que Dieu veut pour lui. Et pour que cet enfant, qui fait la joie de ses parents, ses géniteurs, fasse aussi la joie de Dieu, la même joie qu’il a exprimée au baptême de son Fils par Jean, il faut qu’il puisse lui donner sa propre vie, lui son créateur.

Ce trésor et cette perle sont parmi nous ce matin, c’est Jonas pour qui ses parents Céline et Guillaume demandent le baptême au cœur de notre communauté chrétienne. Oui, frères et sœurs, chers parents et famille de Jonas, comme cela fut le cas pour chacun de nous à l’heure de notre baptême, Jonas va recevoir de Jésus le trésor de l’amour de Dieu, et la perle de sa propre vie divine. Le trésor de cet amour prendra corps à chaque fois que Jonas le vivra, et il se nommera Jésus, et la perle de cette vie divine fera de lui un être unique appelé à devenir membre du Corps du Christ ; ce corps que nous nommons Église, notre Église, une, sainte, catholique et apostolique, notre Mère Église dans le sein de laquelle tous nous renaissons trésors pour Dieu et perles pour le monde.

Mgr Jean Scarcella
Best reviews of best online casinos australia for Australian players, bonuses and special offers from online casinos. Read rewiews of play slots online for players from Canada and play! Looking for best online pokies new zealand to play? Visit our site.