Homélies

20.03.2020 / Vendredi de la 3e semaine de Carême

Voyez la vidéo de la messe

Mot d'accueil
Quel carême bizarre devons-nous vivre cette année ! Tous nos plans sont bouleversés, notre mode de vie doit changer en fonction des consignes de nos autorités.
N’est-ce pas le bon moment aussi de revenir au cœur de ce qui fait notre foi ?
La prière d’ouverture nous demande fort à propos de réfréner nos désirs terrestres pour mieux entendre la parole de Dieu.

Homélie
Nous le savons, Dieu veut pour nous le bonheur, il souhaite notre épanouissement : Nous avons entendu dans la première lecture : il fleurira comme le lis, il étendra ses racines comme les arbres du Liban. Ses jeunes pousses vont grandir, sa parure sera comme celle de l’olivier, son parfum, comme celui de la forêt du Liban. … Ils fleuriront comme la vigne, ils seront renommés comme le vin du Liban.

Nous sommes habitués ces jours à écouter les commandements de nos autorités, et à les mettre en pratique. C’est une question de vie ou de mort, comme nous le dit le livre du Deutéronome, pour nous et pour ceux qui nous entourent. Prenons au sérieux tout ce qui nous est demandé par nos autorités.

Et nous entendons Jésus nous redire que le premier des commandements est celui de l’amour, de Dieu et de notre prochain : Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force.
Et le second : ‘Tu aimeras ton prochain comme toi-même.’ Il n’y a pas de commandement plus grand que ceux-là.

Et paradoxalement, alors que l’amour impose la proximité, — ne dit-on pas : loin des yeux, loin du cœur — il nous faut maintenant garder une distance sanitaire de 2 mètres.
En communauté dans notre Abbaye, nous avons dû prendre des mesures pour nos prières et nos repas.
On mange en deux services en essayant de respecter les distances.
Toutes nos prières se font en privé. Il n'y a que les novices qui prient ensemble au chœur de la Basilique et chacun des chanoines est invité à prier dans sa cellule, à la même heure. Il n'y a plus de concélébration. Chacun doit célébrer seul. On fait exactement ce que l'on nous dit habituellement de ne pas faire! Car l’Eglise est un rassemblement, une communauté. Et qui dit communauté, dit se retrouver, prier, vivre ensemble. C'est paradoxal.

Chacune et chacun de nous est tenu de respecter ses distances, mais de se rapprocher par la prière et la communion spirituelle. Il est important pour nous de le faire. Sachez que nous prions pour vous et avec vous sur le tombeau des martyrs, même si c’est avec des mesures particulières.

Le Seigneur nous dit, avec le psaume, être caché dans l’orage et nous éprouver près des eaux de Mériba. Nous savons que nous vivons une épreuve à laquelle nous n’étions pas préparés, mais que nous allons en sortir comme le peuple d’Israël est sorti d’Egypte après sa longue marche dans le désert… comme le Seigneur Jésus est ressuscité après ses trois jours au tombeau.

Ensemble dans la foi, dans l’espérance et dans la responsabilité, continuons la prière et vivons de tout notre cœur l’eucharistie.

Olivier Roduit
Best reviews of best online casinos australia for Australian players, bonuses and special offers from online casinos. Read rewiews of play slots online for players from Canada and play! Looking for best online pokies new zealand to play? Visit our site.