Homélies

02.01.2020 / Journée des vœux à la communauté abbatiale

Vœux à la Communauté canoniale : « Qui es-tu ? »

Se conformant à la tradition, Mgr Jean Scarcella a présenté ce jeudi 2 janvier, ses vœux à la Communauté canoniale. Les confrères en apostolat hors de l’Abbaye ont marqué de leur présence ce partage des vœux. Tout a commencé avec la célébration eucharistique au cours de laquelle Monseigneur Jean a invité ses confrères à méditer la question posée à Jean : « Qui es-tu ? » Elle renvoie à se définir par rapport à la vérité du témoignage pour Jésus.
Référence des textes liturgiques : 1Jn 2,22-28 / Ps 97 / Jn 1,19-28

Chers confrères, mes sœurs, mes frères,
« Qui es-tu ? » demandèrent à Jean le Baptiste les prêtres et lévites chargés de cette démarche. « Qui es-tu ? » Une question qui ne répond pas à un besoin de connaître simplement l’identité de quelqu’un, mais une question qui naît de l’intrigue que Jean provoque auprès des juifs. « Qui peut-il bien être ? »… Sous-entendu, « serait-il bien celui-là ? ». Oui, Jean le Baptiste intrique par ce qu’il est, ce qu’il fait, ce qu’il dit. Et de ce qui intrigue, on s’en méfie, quasi naturellement. Donc on doit, ou on veut, comprendre, savoir, alors… : « dis-nous qui tu es ? », qui tu es en regard de ta vie ?
Alors Jean répondit ouvertement, donc en vérité, qu’il n’est ni le Christ, ni Élie, ni le Prophète annoncé. « Mais alors, qui es-tu ?... » Il aurait très bien pu simplement décliner son identité de fils de Zacharie, etc. ; mais non, rien de cela : il se définit comme « la voix de celui qui crie dans le désert : Redressez le chemin du Seigneur ». Jean se définit par rapport au Seigneur et dans son rôle d’envoyé pour annoncer la vérité. Cette vérité est bien ce qui taraude ceux qui l’interpellent. Les juifs veulent savoir la vérité en essayant, par là, de valider le mensonge dans lequel ils vivent, ce déni de la seigneurie de Jésus, le Christ. Cette seigneurie que Pilate essaiera de comprendre, voire même de sauver, Pilate à qui au moment de son procès Jésus a dit : « Je suis venu dans le monde pour ceci : rendre témoignage à la vérité. Quiconque appartient à la vérité écoute ma voix » (Jn 18, 37). » Et vous – pourrait alors rajouter Jean le Baptiste à l’encontre de ses interlocuteurs – vous, si vous voulez vivre dans la vérité : écoutez ma voix ».
Ce n’est que dans la vérité que l’on peut entendre la voix du Seigneur. Jésus, le Christ, est la vérité, son message est véridique, il est Parole de Dieu. Quiconque s’oppose à cette vérité n’est alors qu’un menteur ; et qui ment à la vérité « refuse à la fois le Père et le Fils », et donc vit hors de la vérité, c’est-à-dire dans les ténèbres du mensonge, faisant du mensonge sa propre vérité, et tranchant la tête de Jean le Baptiste pour en éteindre la voix.
Chers amis, nous sommes tous appelés à la vérité, la vérité que nous recevons du Seigneur et en laquelle le Seigneur s’installe, venant ainsi demeurer en nous : en nous, dans le Fils et dans le Père, afin d’avoir en héritage la vie éternelle. Jésus l’avait dit explicitement à Nicodème : « Celui qui fait la vérité vient à la lumière, pour qu’il soit manifeste que ses œuvres ont été accomplies en union avec Dieu » (Jn 3,2). Ainsi nous voyons que c’est bien dans la vérité que nous serons d’authentiques disciples du Christ. Vivre notre foi en vérité, aimer en vérité, témoigner de la vérité, rechercher la vérité, sont autant d’attitudes propres au chrétien qui a reçu l’onction à son baptême. Saint Jean nous le rappelait à l’instant : « L’onction que vous avez reçue du Père demeure en vous […] cette onction vous enseigne toutes choses, elle qui est vérité, et non pas mensonge ». Oui, tout baptisé est une voix de la vérité, il appartient à la vérité et se laisse modeler par son enseignement, la voix du Père faite chair.
Cette vérité, c’est Jésus, Parole de Dieu en notre humanité, et nous le connaissons. Cependant écoutons encore la dernière réponse de Jean le Baptiste à ceux venus l’interroger : « Moi, je baptise dans l’eau. Mais au milieu de vous se tient celui que vous ne connaissez pas ; c’est lui qui vient derrière moi, et je ne suis pas digne de délier la courroie de sa sandale. »
Nous pouvons prendre cette réponse à notre compte ; oui, Jésus est derrière nous quand il nous met en avant pour annoncer la vérité de l’Évangile, la vérité de l’amour fraternel, la vérité de l’obéissance à son Nom, la vérité de la foi en sa Parole, la vérité de la communion de vie, la vérité du don à son service, la vérité du cri de la confiance, la vérité de la force de l’espérance… la vérité de l’Esprit de vérité.
Jésus nous l’avait promis cet Esprit de vérité : « Quand il viendra, lui, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans la vérité tout entière » (Jn 16,13). Il nous conduira, non pas vers la vérité, mais dans la vérité… et la vérité tout entière. N’est-ce pas extraordinaire ? Nous sommes à la fois investis de la vérité et revêtus par elle, frères et sœurs ; nous sommes appelés à devenir vérité, vérité de Dieu, l’image de sa Parole, de son amour, de son obéissance, de sa vie, de son don, de sa confiance, de son espérance.
Chers amis, chers confrères, dans notre vie de chrétiens, là où le Seigneur nous a mis, selon nos vocations personnelles ou communautaires, souvenons-nous de ce que Jésus nous a dévoilé de l’Esprit de vérité : « Vous, vous le connaissez, car il demeure auprès de vous, et il sera en vous. » (Jn 14,17).

Mgr Jean Scarcella
Best reviews of best online casinos australia for Australian players, bonuses and special offers from online casinos. Read rewiews of play slots online for players from Canada and play! Looking for best online pokies new zealand to play? Visit our site.