Demain, c'est dimanche

01.07.2007 / Apôtres pyromanes !

Texte biblique (Lc 9,51-62)

Jésus monte vers Jérusalem — il fait sa Pâque —. Avec ses disciples, il traverse la Samarie et cela ne va pas de soi, car de vieilles « rognes » enracinées dans d'anciens conflits religieux demeurent vives entre Juifs et Samaritains.

Jésus et les siens ne sont pas accueillis, mais qu'à cela ne tienne, Jacques et Jean sont là !!! Un bon nettoyage par le feu du ciel, pourquoi pas… Prendre le Maître à témoin d'une purification spectaculaire, par le feu, ne serait-ce pas « LA » solution !

Utiliser « la divinité » pour anéantir ceux qui n'ouvrent pas leur maison, invoquer le feu du ciel sur un village inhospitalier, tout le monde le verrait, tout le monde s'en souviendrait !

Nettoyer par le feu, anéantir, « NON », Jésus n'entre pas dans ce projet, Lui qui est venu pour sauver ce qui était perdu.

Si Dieu avait découvert « La solution » de l'anéantissement par le feu au lendemain de la faute originelle, Il n'aurait pas envoyé son Fils livrer sa vie pour nous tous sur la Croix.

Anéantir l'autre, c'est si simple… Il suffit de l'ignorer, de ne plus lui parler, de ne pas l'aimer.

Jésus préside à la purification, mais pas à l'anéantissement. Anéantir par un feu destructeur, Non, mais purifier par le feu de l'Esprit-Saint OUI.

Le feu de l'Esprit-Saint est discret, mais très efficace. Il est à diriger sur nous d'abord, car c'est dans la mesure où nous nous laisserons purifier par le feu de l'amour que nous pourrons diriger ce même feu vers celui – ou ceux – qui « ne nous reviennent pas », mais qui, certes « nous reviendront » par le circuit de la prière à l'Esprit Saint.

Chanoine Jean-Paul Amoos