Demain, c'est dimanche

11.02.2018 / De l'enthousiasme à la discrétion

L’évangile nous montre la scène de la rencontre de Jésus avec un lépreux. Il ne faut pas oublier que la lèpre est une terrible maladie. Une maladie qui prétend aller plus vite que la mort. Au temps de Moïse et au temps de Jésus, les gens avaient une peur panique de la lèpre. Une peur d’autant plus grande que les mécanismes de la contagion étaient inconnus, et qu’aucun traitement efficace n’existait. La maladie était incurable. Encore plus que le sida aujourd’hui. Alors, pour s’en protéger, pour mettre la maladie à distance, la société avait classé les lépreux dans la catégorie des impurs.

En sortant de sa léproserie, en prenant contact avec Jésus, le lépreux désobéit en fait à un interdit religieux. Et c’est aussi ce que fait Jésus. En touchant le lépreux, il transgresse le même interdit. Pourquoi ? Jésus, nous dit le texte, est pris de pitié. Il a devant les yeux un homme qui est victime d’une maladie grave, et qui est par-dessus le marché victime de la peur et des mécanismes d’exclusion que cette maladie grave provoque. Alors, pour bien montrer que la véritable volonté de Dieu n’est pas de châtier ou d’exclure, mais bien de purifier, de guérir, de réconcilier, de sauver et de ressusciter, Jésus choisit de franchir la frontière interdite qui séparait injustement le pur et l’impur et il demande à l’homme guéri une totale discrétion.

Jésus, comme pour le lépreux, attend de nous une réelle discrétion. Non pas que nous devions taire notre joie de croire et la garder pour nous-mêmes. Au contraire, on peut reprocher au chrétien d’aujourd’hui une trop grande timidité dans le partage de sa foi. Le Seigneur n’encourage pas non plus une discrétion qui pourrait nous permettre de fuir les critiques et les moqueries qu’engendre inévitablement tout engagement chrétien. Non, le sens ici est plutôt que Jésus n’aime pas que l’on parle de lui sous le seul effet de l’enthousiasme… sentiment pourtant bien compréhensible après une telle guérison. Jésus craint une méprise sur ce qu’il est en vérité, que l’on s’arrête en chemin dans la découverte de son mystère. Il veut que nous comprenions chaque jour un peu plus qu’il est proche de nous, qu’il est celui qui est le plus intime à nous-mêmes que nous-mêmes. Cette découverte n’est pas possible sans une intériorité qui doit prendre le relais de l’enthousiasme. Que cette proximité du Christ nous habite et qu’elle rayonne sur nos visages.

Chanoine Calixte Dubosson
Best reviews of best online casinos australia for Australian players, bonuses and special offers from online casinos. Read rewiews of play slots online for players from Canada and play! Looking for best online pokies new zealand to play? Visit our site.