Demain, c'est dimanche

03.12.2017 / Veiller

VEILLEZ, voilà le mot-clef de ce temps de l’Avent. Veiller, c’est l’attitude fondamentale de celui qui désire «voir-venir». Ce n’est pas par-derrière qu’on voit le mieux venir, mais bien en face!

Certes, il est plus agréable de dormir que de veiller ! Dormir est un besoin naturel du corps qui a droit au repos.
Mais l’âme? Le sommeil de l’âme est dangereux. Dans un monde où l’on distribue à profusion des soporifiques de toute nature, capables d’endormir nos âmes, et de les anesthésier, le temps de l’Avent est un temps privilégié et nécessaire à chacun de nous pour éviter l’engourdissement et la perte du désir de vivre l’attente du Seigneur-Sauveur.

Certes, si nous avons tout un travail à effectuer pour mieux vivre la grâce de Noël, nous avons surtout à demander le don de rester en éveil dans l’attente du retour du Christ.

En nous disant: «Prenez garde, veillez»! Jésus voudrait-il nous maintenir sur le «qui-vive»? Chacun sait qu'une attente sur le « qui-vive», durant des mois, peut rendre fou… Les récits de certains prisonniers pourraient en dire long sur ce sujet!

Non, Jésus ne veut pas nous maintenir en situation d'angoisse et de peur. Lorsqu'il nous parle de veille, il évoque plutôt l'éveil. Oui, restez éveillés.

Jésus, c’est l’Ami qui vient pour nous donner la vie. Il ne vient pas en squelette porteur de faux et enveloppé d’un drap blanc nous faucher la vie.

Pour comprendre ce mystère du retour du Christ, ces belles paroles du cardinal Newman sont très éclairantes: «Savez-vous ce que c'est que d'avoir un ami, d'attendre qu'il vienne, et de le voir tarder? Savez-vous ce que c'est que de désirer que le temps passe, en attendant la venue de quelqu'un qui vous fait battre le cœur? Savez-vous ce que c'est que d'avoir un ami au loin, d'attendre de ses nouvelles, de vous demander, jour après jour, ce qu'il fait en ce moment, et s'il se porte bien… Veiller dans l'attente du Christ est un sentiment qui ressemble à ceux-là».
Si nous aimons, nous comprenons très bien cela ! Bon Avent!

Chanoine Jean-Paul Amoos