Demain, c'est dimanche

05.11.2017 / Contradiction: Ils disent et ne font pas

Dans la mentalité de l'homme biblique, la parole n'est pas séparable de l'agir. Ainsi, à l'ori-gine déjà, Dieu dit et le monde s'organise à partir du chaos primitif. La Parole de Dieu est créatrice, elle réalise ce qu'elle dit. Et Dieu dit… et Dieu fit ; Dieu appela et il en fut ainsi… et Dieu vit que cela était bon.
Aux origines, la communion, totale la confiance entre Dieu et l'homme fut totale jusqu'au jour où, sous l'impulsion du jaloux, du démon, tout allait se rompre… D'un mensonge l'homme héritera toutes ses fausses ambitions et ses désirs de domination d'avoir et de pouvoir.
A l’inverse de Jésus, qui dans le désert s’est battu avec Satan contre les tentations, d’avoir, de pouvoir et de gloire, les pharisiens, avaient à annoncer la Parole créatrice de Dieu et voilà que, dans la rupture d'amour, leur dire et leur faire ne coïncidaient pas toujours. Jésus dénonce et reproche ce divorce entre le dire et le faire ; ceux-ci faussaient le message en ne parlant qu'avec leurs seules cordes vocales, alors qu'ils devaient s'exprimer également par leur manière de se comporter.

Ils disent et ne font pas.
Jésus ajoute que ses disciples doivent faire ce que les Pharisiens disent et non pas ce qu'ils font.
Si Jésus s'en prend à ces légistes c'est parce que ces hommes qui devaient être les serviteurs d'une parole créatrice, de la Parole de Dieu, sont devenus de par leur place des sortes de potentats faisant peser sur les épaules du peuple des fardeaux qu'ils ne voulaient pas remuer de leurs doigts, usurpant tous les titres qui revenaient et au Christ et au Père.
Les titres qui devaient faire la gloire du Christ : Rabbi - Maître ; ils les utilisaient non pour conduire le peuple mais pour l'asservir.
A Jésus seul revient le titre de Rabbi, c'est-à-dire d'enseignant puisqu'il est celui qui, venu dans le monde, ferait connaître la Vérité.
A Jésus seul revient le titre de Maître puisque seul il conduit tout homme vers le Père ; le Père en qui nous sommes tous frères.
Jésus donnera Lui l'exemple d'une annonce complète de la Parole jusqu'à s'identifier à celle-ci. C'est dans ce mystère du Christ qu'on peut comprendre l'interdiction de donner à qui-conque sur cette terre le nom de Maître car vous n'avez qu'un Docteur : le Christ; ou le nom de Père, car vous n'en avez qu'un : le Père des Cieux.

Demandons au Seigneur qu'en nous voyant, nous chrétiens, ceux qui nous rencontrent re-connaissent le Père et puissent le louer pour son œuvre d'amour.

Chanoine Jean-Paul Amoos