Demain, c'est dimanche

24.04.2016 / La foi mise à l'épreuve

Lystres, Iconium, Antioche de Pisidie, Pamphylie, Pergé, Attalia, Antioche de Syrie. Ces noms ne vous disent peut rien ! C’est la liste des lieux géographiques que nous lisons dans le texte des Actes des Apôtres. Paul et Barnabé visitent les villes où ils avaient annoncé l’évangile et, aussi connu des échecs. « A Iconium, païens et juifs, avec leurs chefs décident de recourir à la violence et de lapider les apôtres. » (Act 14, 5) Mais ils continuent d’affermir le courage des disciples ; ils les exhortent à persévérer dans la foi : « Il nous faut passer par bien des épreuves pour entrer dans le Royaume de Dieu ».

Palmyre, Alep, Damas, Lattaquié, Homs, Beyrouth, des noms que nous connaissons par les actualités. Des chrétiens, et bien d’autres, sont victimes de persécutions cruelles par les membres de l’état islamique, contraints à l’exil pour survivre. Voilà ce qui se passe aujourd’hui, dans la même région où Paul a fondé les premières communautés chrétiennes. Les chrétiens, héritiers de l’annonce de l’évangile de Jésus Christ, il y a 2000 ans, sont menacés d’extermination.

Chez nous, aujourd’hui, les églises se vident. Beaucoup de baptisés ne croient plus à la Bonne Nouvelle annoncée par les apôtres. Des forces obscures mènent le combat contre la foi. « Les flatteries du malin » (pape François) harcèlent le croyant. Mais le pape François nous encourage : « Rien ni personne ne pourra nous arracher des mains de Jésus, parce que rien ni personne ne peut vaincre son amour ».

Chanoine Charles Neuhaus