Demain, c'est dimanche

03.04.2016 / Miséricorde

Au soir de la Résurrection, le Seigneur Jésus ressuscité apparaît et apporte la paix à ses disciples enfermés dans la crainte. Il leur transmet l’Esprit Saint et le pouvoir de remettre les péchés. Huit jours plus tard, il fait toucher son côté transpercé à Thomas.

Aujourd’hui, en 2016, comment donc lire ce passage de l’Evangile selon saint Jean ? Le pape Jean-Paul II a fait de ce jour le dimanche de la miséricorde et cette fête revêt une signification toute particulière en cette Année sainte de la Miséricorde.

Du côté transpercé de Jésus ont coulé, et ne cessent de couler, des flots d’amour et de miséricorde pour les hommes du monde entier.

Peut-être sommes-nous enfermés dans la crainte face à l’avenir, ou avons-nous, comme tant de nos contemporains, fermé notre cœur au message du Christ et de son Eglise.

Que la paix et le souffle de l’Esprit saint transmis par Jésus puissent renouveler notre espérance et nous faire redécouvrir l’extraordinaire du message d’amour de notre Dieu.

Chanoine Olivier Roduit