Demain, c'est dimanche

17.12.2006 / La joie, tout simplement

Nous voilà à une semaine de Noël. Le prophète Sophonie nous invite à la joie. Cela m'a interpellé directement : qu'est-ce qui me procure de la joie ? À peine étais-je habité par cette question que j'ai dû me rendre dans une grande surface pour acheter quelque chose que l'on ne trouve plus dans les petits commerces. Je vous l'avoue, c'est pour moi une épreuve que d'aller dans ces lieux surtout en période de Noël. Si ce n'était une occasion de rencontrer des gens et de fraterniser, je n'y mettrai jamais les pieds.

Entrer dans cet univers est un choc. La surabondance nous fait tout de suite prendre conscience de l'injustice du monde dans le partage des richesses. De voir ensuite une crèche perdue au milieu de deux piles de cartons de bouteilles de mousseux provoque la nausée. Et le coup de grâce est porté quand une voix anonyme nous encourage à ne pas rater l'occasion du jour en concluant son annonce en ces termes : « Nous vous souhaitons d'ores et déjà de joyeuses fêtes ». Que la joie soit mise au rang d'argument publicitaire et commercial m'a fait comprendre que l'esprit du monde n'en finit pas de dénaturer les valeurs essentielles telles que l'amour et la joie.

Et pourtant Dieu veut qu'on se réjouisse. Et bien oui, je me réjouis de vivre bientôt toutes les traditions de Noël : les chants, le sapin illuminé, la messe de minuit, des jours moins chargés et surtout des jours qui vont augmenter.

Frères et sœurs chrétiens, retrouvons le chemin des joies vraies et redonnons-leur tout leur sens.

Chanoine Calixte Dubosson