Demain, c'est dimanche

05.02.2006 / Je suis sorti annoncer la bonne nouvelle

« Partons ailleurs, dans les villages voisins, afin que là aussi je proclame la Bonne Nouvelle ; car c'est pour cela que je suis sorti (Mc 1, 38) ». C'est pour annoncer la Bonne Nouvelle que Jésus est sorti du sein du Père. L'homme ne sait pas qu'il est aimé de Dieu, l'homme ne sait pas qu'il est promis à la plus haute destinée : partager la vie même de Dieu. Il faut que quelqu'un le lui annonce, et c'est justement pour cela que Jésus est sorti. Il est sorti, il a annoncé le Bonne Nouvelle sur les routes de Galilée. Depuis lors, il continue cette annonce dans le monde entier à travers son Corps qui est l'Église. Saint Paul crie : « Malheur à moi si je n'annonçais pas l'Évangile ! (1 Cor. 9, 16) ». Annoncer l'Évangile est un devoir, afin que l'Œuvre du Christ soit continuée. Un devoir qui incombe à chaque chrétien. Dans l'Évangile de Luc, on trouve ces paroles lumineuses : « Après cela, le Seigneur choisit septante autres disciples et les envoya par deux devant sa face en toute ville et en tout lieu où lui-même voulait aller (Lc 10, 1) ». Septante, ce n'est pas les douze apôtres. Dans la Bible, le chiffre sept signifie la totalité. Septante, c'est la totalité des disciples, d'alors et de maintenant, qui est envoyée là où Jésus veut aller. Pour aller proclamer la Bonne Nouvelle, Jésus n'a pas d'autres pieds que les nôtres, que les vôtres. En ce dimanche de l'apostolat des laïcs, il serait bon que chacun en prenne bien conscience.

Chanoine Roland Jaquenoud