Demain, c'est dimanche

07.02.2016 / Poussière

Un jour, dans 3 milliards d’années (?), notre planète Terre sera détruite par la chaleur d’un soleil, qui s’approchant trop près de celle-ci, sera devenue insupportable. Tout sera consumé, desséché, vaporisé ! Et puis un autre jour ce sera notre univers en perpétuelle expansion qui éclatera. Le redoutable Big Crunch annoncé par les scientifiques.

Adam, le « terreux », sera définitivement retourné là d’où il venait ; à cette poussière dont le Créateur l’avait tiré. « Souviens-toi que tu es poussière et que tu retourneras en poussière. », dit le prêtre à chacun le Mercredi des cendres, citant le Livre de la Genèse. Mais il peut aussi dire une autre parole, citant Jésus lui-même : « Convertissez-vous et croyez à l’Evangile. »

Deux paroles de salut. L’une me rappelle que je viens du néant et que mon existence sur terre n’est qu’un passage. Un passage vers où ? Ici intervient l’autre parole : un passage dans la direction que j’aurai su prendre en me convertissant – verbe qui indique un changement radical d’orientation. En grec « metanoia » signifie littéralement un au-delà de ce que je peux penser et concevoir. Quelque chose de totalement autre. Car l’Evangile du Christ me conduit au-delà de moi-même. Au-delà de toutes les planètes, au-delà de tous les bouleversements, de toutes les violences, de tout mal et de la mort. En ce lieu où je suis avec l’Unique et pour qui je suis unique depuis toujours.

Chanoine Jean-Claude Crivelli