Demain, c'est dimanche

06.09.2015 / Entendre pour parler

En terre étrangère, « on » emmène à Jésus un sourd-muet, et « on » le prie de poser la main sur lui.

Jésus accède à la demande et entreprend une démarche mystérieuse. Il emmène le sourd-muet à l'écart, loin de la foule, il lui met les doigts dans les oreilles et, prenant de la salive, lui touche la langue. Puis les yeux levés au ciel, il soupira et lui dit : « Effata ! » c'est-à-dire « Ouvre-toi ». Ses oreilles s'ouvrirent : aussitôt sa langue se délia et il parlait correctement.

L'homme doit expérimenter une rencontre seul à seul avec Jésus. Puis il faut des contacts, des touchers avec les organes malades.

L'homme était enfermé en lui-même : n'entendant pas, il ne pouvait pas s'exprimer, peut-être bredouillait-il des sons informes. Jésus lui rend la communication, le langage, la parole. Il parlait correctement, nous dit le texte.

Jésus « l’ouvre », en lui donnant une ouïe neuve qui va lui permettre de s'exprimer en toute justesse et de louer Dieu.

Entendre pour parler.

Le sourd-muet, a été conduit à Jésus afin qu’il s’ouvre à la vie et à la relation. Ouvre-toi ! L'oreille, est comme une porte ouverte sur les autres, sur la vérité, l'amitié sur la communication.

Sachons à notre tour, soit conduire soit être conduits vers le Seigneur afin qu’il puisse « ouvrir » nos oreilles, pour nous rendre « dociles », comme Marie qui, ayant accueilli le mystère de l'amour de Dieu sur l'homme, gardait tout en son cœur et le méditait. Et « ouvrir » nos lèvres pour nous permettre, comme Marie, de célébrer le Magnificat, de dire les merveilles de Dieu.

Chanoine Jean-Paul Amoos