Demain, c'est dimanche

23.08.2015 / Cette parole est rude !

Jésus vient de terminer son enseignement sur le pain de vie. Il a choqué tout le monde en parlant de la nécessité vitale de manger sa chair et de boire son sang. « Si vous ne mangez pas la chair de Fils de l’homme et si vous ne buvez pas son sang, vous n’aurez pas la vie en vous » (Jn 6, 53).

Nous avons l’habitude de ces paroles, mais imaginez votre réaction si vous les entendiez pour la première fois de la bouche de quelqu’un qui se tient devant vous. Oui, « cette parole est rude ! Qui peut l’entendre ? » (Jn 6, 60). A partir de ce moment, beaucoup de disciples le quittent.

« Personne ne peut venir à moi, avait dit Jésus, si cela ne lui est donné par le Père » (Jn 6, 65). Ne restent que ceux qui ont reçu du Père le don de la foi, Le don de la foi, sans lequel nul ne comprend que le pain est le vin de l’Eucharistie sont Jésus lui même qui se donne pour notre vie. Le don de la foi, sans lequel nul ne peut s’approcher de la communion. Car « celui qui mange et boit sans discerner le Corps mange et boit sa propre condamnation » (1Co 11, 29).

La foi si nécessaire aussi pour que la Parole de Dieu ne soit pas une parole du passé, triturée par quelques spécialistes, mais bien la Parole vivante que Jésus m’adresse aujourd’hui. « Seigneur, à qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle » (Jn 6, 68).

Chanoine Roland Jaquenoud