Demain, c'est dimanche

02.08.2015 / Faudrait savoir ce que tu veux !

J’entends encore mon père dire à l’adolescent que j’étais alors : « Il faudrait savoir ce que tu veux ! » Face à tant de possibilités de toutes sortes, quel choix opérer ? Cependant il faut bien choisir, car il est difficile, voir impossible, de courir plusieurs lièvres à la fois.

Dans l’Évangile de ce dimanche (Jn 6, 24-35), Jésus demande à la foule des gens de réfléchir à l’objet de leur quête : « Vous me cherchez non parce que vous avez vu des signes, mais parce que vous avez mangé ces pains… Travaillez pour la nourriture qui demeure jusque dans la vie éternelle. »

Il nous est facile de voir que la foule faisait fausse route en cherchant Jésus dans un intérêt purement matériel : il était celui qui pouvait distribuer gratuitement du pain.

Il nous est bien plus difficile aujourd’hui de faire à notre tour les bons choix, d’aller au-delà de la quête d’un bien-être purement matériel, si futile, pour chercher ce qui demeure en vie éternelle, ce qui conduit au Royaume des cieux ouvert prioritairement aux tout petits.
Sachons donc profiter de ces jours d’été pour réfléchir à ce qui fait l’objet de nos préoccupations.

Chanoine Olivier Roduit