Demain, c'est dimanche

08.03.2015 / Je commence demain

« Faudrait que j’devienne plus sage, Que j’sois plus raisonnable à mon âge. J’sais bien, j’sais bien, j’sais bien, Je commence demain. » C’était un tube de Jean-Jacques Goldman, paru en 1987. En même temps, résonne en moi la parole du psaume 94 : « Aujourd’hui ne fermons pas notre cœur, mais écoutons la voix du Seigneur. »

Le Carême nous invite à prendre du temps, aujourd’hui, pour voir ce qu’il y a dans le sanctuaire de notre cœur et pour nous renouveler. Pourrions-nous nous satisfaire de médiocrité ?

Jésus, lorsqu’il arrive au Temple rempli de marchands et de changeurs, ne réunit pas ses disciples pour créer une commission destinée à faire des propositions en vue d’une amélioration du sanctuaire ! Jésus bouscule tout, tout de suite, pour que cette maison redevienne une maison de prière.

L’évangéliste ajoute que beaucoup de gens crurent en son nom à la vue des signes qu’il accomplissait, mais lui ne se fiait pas à eux… Jésus connaissait bien la nature humaine, si lente au changement, capable de tant d’aménagements et d’arrangements coupables.

Ouvrons donc la porte du sanctuaire de notre cœur et laissons le Seigneur faire le ménage, aujourd’hui !

Chanoine Olivier Roduit