Demain, c'est dimanche

10.12.2006 / Raser le Cervin ?

Dans la Bible, la montagne est le lieu de la rencontre avec le Seigneur. Pensons au Mont Sinaï, au Mont de la Transfiguration ou encore au Mont des Béatitudes. L'évangile de ce dimanche, citant le prophète Isaïe, serait-il donc en contradiction avec la tradition biblique lorsqu'il rapporte les paroles de Jean-Baptiste : « Préparez le chemin du Seigneur, aplanissez sa route. Tout ravin sera comblé, toute montagne et toute colline seront abaissées. » (Cf. Lc 3,1-6).

Faudrait-il donc araser le Cervin et combler nos belles vallées pour que nous puissions rencontrer le Seigneur ?

Je crois bien plutôt qu'il s'agit de combler les ravins de nos désespoirs et abaisser les montagnes de notre orgueil, de redresser nos parcours de vie tortueux pour que nous puissions aller à la rencontre du Seigneur, face à face, debout, la tête haute.

Authentiques avec nous-mêmes, éclairés par le salut de Dieu, nous pourrons avancer sans crainte sur la route de notre vie, sûrs du pardon de nos péchés. Nous pourrons rencontrer le Seigneur aussi bien dans les profondeurs des ravins de nos échecs qu'au sommet des montagnes de nos succès.

Prieur Olivier Roduit