Demain, c'est dimanche

22.02.2015 / Le temps du combat

« Après que Jésus ait été baptisé, l'Esprit le pousse au désert ». Poussé au désert par l'Esprit, Jésus va devoir combattre les forces du mal qui depuis les origines s’opposent au plan d’amour de Dieu.

Pour tout homme, le combat, la tentation sont inévitables. Le combat spirituel est une composante de la vie du croyant. Les suggestions de Satan sont une des composantes de notre monde ; il ne cesse de fausser l’image de Dieu.

Alors que le premier homme, Adam, avait succombé à « la tentation d'être comme Dieu »… Jésus, lui, a été vainqueur de cette tentation. En lui s’opère la grande réconciliation de l'homme.

Lorsque, comme Jésus, l'homme refuse de « dominer », lorsqu’il refuse l'image d'un « certain Dieu », lorsqu’il accepte son « impuissance », lorsqu’il vit de la « foi »… c'est alors seulement qu'il retrouve le paradis…

En cette première étape du cheminement vers Pâques, Jésus nous permet de descendre avec lui dans un environnement à la fois hostile et porteur de vie nouvelle : le désert, un lieu d'épreuve où chacun peut faire, dans la prière, l'expérience de la rencontre de Dieu. Dans la prière, comme dans le désert, on ne peut pas tricher, c’est là que se vérifie la qualité de notre vie, la qualité de notre foi.

Le carême c'est aussi, comme le désert, un temps de réconfort parce que l'Esprit nous y mène amoureusement pour parler à notre cœur. Laissons-lui la Parole.

Chanoine Jean-Paul Amoos