Demain, c'est dimanche

12.10.2014 / Le goût de Dieu

Il m’arrive parfois, qu’invité quelque part, on me propose plusieurs vins à déguster. « Quelle bouteille voulez-vous que j’ouvre ? » Ma réponse, invariable, est toujours : « la meilleure ! »

Pourquoi donc choisir la médiocrité ? Et pourtant tout n’est pas toujours au mieux dans notre vie, dans nos choix, dans nos réalisations. Et lorsque je dis choisir le meilleur, j’utilise un comparatif. Je trouverai toujours mieux ailleurs, et les goûts de chacun sont différents.

Quels sont donc les goûts de Dieu ? L’évangile des noces de Cana nous avait montré que Jésus avait gardé le meilleur vin pour la fin de la fête.

Le roi de la parabole de ce dimanche, lui, ne montre apparemment pas ses préférences. Dans la salle de fête délaissée par ses invités, il convie tout le monde, « les mauvais comme les bons ». Mais il y a une condition pour avoir pleinement part au banquet : il faut revêtir le vêtement de fête.

Notre vie porte des fruits aux différentes saveurs. De temps à autre magnifiques, souvent médiocres, parfois aussi franchement mauvaises. Mais lorsque Dieu nous invite, il nous suffit de nous laisser recouvrir de son manteau de fête. Il nous l’offre si généreusement que notre vie en est transfigurée… au goût de Dieu.

Chanoine Olivier Roduit