Demain, c'est dimanche

21.09.2014 / La bonté du Maître

Parabole des ouvriers de la dernière heure (Mt 20, 1-16). En fait parabole des ouvriers des différentes heures du jour. Les premiers travaillent sous contrat : le Maître a convenu avec eux d’un salaire une pièce d’argent. Aux suivants, il promet « ce qui est juste ». Aux derniers il ne promet rien du tout. Finalement, tous recevront le même salaire : les premiers parce que c’était convenu, les suivants parce que c’est justice, les derniers parce que le Maître est bon. Mais avec une petite différence : les derniers recevront leur salaire en premier, parce qu’ils sont partis au travail sans promesse, s’en remettant tout entiers à la bonté du Maître.

Chanoine Roland Jaquenoud