Demain, c'est dimanche

14.09.2014 / La croix comme signe emblématique

La fête de La Croix glorieuse de Jésus Christ est célébrée en ce dimanche 14 septembre. La dédicace de la Sainte Croix célèbre la découverte du bois de la croix à Jérusalem le 14 septembre 335, sous l'instigation de l'impératrice sainte Hélène, mère de l'empereur Constantin.

Toute société, organisme, état se donne un emblème, un drapeau comme signe d'identité, de ralliement. Ils saluent une victoire sportive, la création d'une nation, la conquête d'un sommet. Et quand des révolutionnaires veulent humilier un pays, manifester leur haine à l'égard d'un pouvoir, ils brûlent les drapeaux, ils détruisent les symboles de leurs identités.

En ces temps troublés de l'histoire mondiale, presque chaque jour nous entendons parler de la destruction et de la profanation de symboles civils ou religieux : édifices publics ou religieux, croix…

Dans notre pays, nous côtoyons chaque jour des croix, au bord des routes, au sommet des montagnes, au coeur d'un alpage, dans nos villages et dans nos maisons, sans compter nos signes de croix. De quoi sont-elles le signe, quel est leur message ?

La fréquence de ces croix risque d'engendrer une totale indifférence, la banalisation, la routine du geste. Mais quand ce symbole emblématique de notre foi chrétienne est mis à mal, profané, nous sommes tout de même blessés.

Que cette fête de La Croix glorieuse renouvelle notre regard sur nos croix. La croix du Calvaire, dressée sur le monde, nous révèle Jésus qui porte le salut du monde, l'arbre de vie qui donne les fruits de l'amour. « Dieu a tant aimé le monde, qu'il a donné son Fils unique. »

Chanoine Charles Neuhaus