Demain, c'est dimanche

07.09.2014 / Présence de Jésus

« Quand deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis là, au milieu d'eux. » Cette parole de Jésus conclut son discours sur la correction fraternelle, qui n'est pas toujours facile à comprendre et à accepter lorsqu'on en est le protagoniste, soit comme frère pécheur, soit comme frère moralisateur. Mais, les reproches à dire ou à entendre passent mieux quand ils sont placés dans la lumière d'un Dieu miséricordieux. Nos difficultés dans ces échanges ne sont-elles pas ainsi la conséquence de notre manque de foi dans le Seigneur ? Mais alors, où est-il notre Dieu ?

Première réponse : Dieu est dans cet échange même. En effet, combien faut-il de foi pour accepter une remarque, même justifiée ? Mais combien faut-il aussi de tact, de prudence et de charité pour rappeler la loi évangélique à son prochain ?

Deuxième réponse : nous la vivons dans chacune de nos eucharisties. Lorsque la communauté chrétienne rompt le pain et partage la coupe, elle vit de cette présence réelle et se nourrit de la parole salvatrice.

La dernière réponse est la plus importante car lorsque la figure de ce monde aura passé, c'est la seule qui restera. Notre Seigneur et notre Dieu est au milieu de nous par la charité. En effet, si je nourris un pauvre c'est Lui que je nourris. Si je pardonne ou me reconnais pécheur, c'est Lui qui manifeste sa miséricorde. Aimer, c'est donc accomplir parfaitement sa parole et participer de sa vie.

Chanoine Alexandre Ineichen