Demain, c'est dimanche

13.07.2014 / Graines de champions

Il me semble que la parabole du semeur parle de moins en moins au monde contemporain. Le geste auguste du semeur ne fait plus partie de notre univers et est remplacé par le ronron des machines moins poétique et moins écologique que le murmure d'un grain qui tombe sur le sol.

Cette évolution a pour conséquence de briser la chaîne de la transmission du savoir qui se faisait de père en fils et petit-fils. La dictature du tout, tout de suite proclamée par notre société de consommation est en contradiction totale avec le rythme de la nature qui demande patience et longueur de temps pour que ses fruits parviennent à maturité.

Si nous nous arrêtons maintenant sur la personne humaine, il semble que le processus est le même. Nous avons continuellement devant nos yeux des exemples de bonheur grâce aux retransmissions sportives qui nous montrent des champions épanouis mais qui, dans leur vie privée, sont des êtres moins intéressants. Certains n'ont pas pris le temps de cultiver en eux autre chose que la recherche de la gloire et de l'argent. Le Christ et sa parole sont à des milliers de kilomètres de leurs préoccupations. Il leur manque quelque chose d'essentiel car écouter le Christ, c'est découvrir la sagesse.

Malgré tout, nous les aimons car ils nous font rêver. Prions donc pour eux afin qu'ils connaissent un jour la joie de croire en ce Dieu qui les aime de toute éternité.

Chanoine Calixte Dubosson