Demain, c'est dimanche

08.06.2014 / Un violent coup de vent, et tout est changé

« Comment se fait-il que chacun de nous les entende parler sa propre langue, et proclamer les merveilles de Dieu. »

Qui sont-ils ces gens qui s'émerveillent ainsi à entendre la parole des Apôtres ! Quelle est cette rumeur à Jérusalem, dans la stupéfaction ! Il y a 50 jours en arrière, une foule fanatisée manifestait son hostilité à l'égard d'un certain Jésus : « Crucifie-le, A mort ! » ; et les apôtres étaient atterrés. Quel fossé entre les uns et les autres !

Que s'est-il passé ? Le souffle de Dieu est passé par là. Un violent coup de vent venu du ciel pénétra dans la maison où les disciples se tenaient. Les gens de Jérusalem, alertés par le bruit se rassemblèrent en foule.

Les uns ont eu le courage de sortir de leur emprisonnement et d'annoncer vivant celui qui avait été pendu au gibet de l'infamie. Les autres ont osé reconnaître comme l'envoyé de Dieu celui qui avait été traité d'imposteur. Et une communauté fraternelle a pris naissance. « Tous, nous les entendons proclamer dans nos langues les merveilles de Dieu. »

Aujourd'hui, fête de la Pentecôte, les chrétiens font mémoire de l'oeuvre de l'Esprit Saint. Aujourd'hui les hommes sont divisés comme au temps de la tour de Babel. Des peuples se dressent les uns contre les autres. Les communautés chrétiennes sont confrontées à des tensions et à des conflits au nom de Jésus Christ. Aujourd'hui, que tous entendent proclamer dans leurs langues les merveilles de Dieu.

Que la prière pour la paix des présidents israélien et palestinien avec le pape François « ravive l'espérance » !

Chanoine Charles Neuhaus