Demain, c'est dimanche

09.03.2014 / Jésus au désert

« Jésus, après son baptÊme, fut conduit au désert pour y être tenté par le démon » (Mt 4,1). Le carême commence avec les quarante jours de Jésus au désert. Quarante jours de jeûne et de solitude, à la suite de quoi Jésus triomphe des tentations. Quarante jours d'intense communion avec le Père qui viennent à bout des tentations du démon.

Au désert, Jésus, nouvel Adam, dit un « non » catégorique à l'antique serpent qui avait séduit Adam et Ève. Un « non » qui est en fait un « oui » absolu à la volonté du Père. Du coup, la victoire de Jésus sur le démon préfigure cette autre victoire, définitive, qu'il remportera sur la Croix.

Au désert, aussi, Jésus nous enseigne le combat spirituel, la lutte contre le démon présent en chacun, qui empêche la communion parfaite avec Dieu : le jeûne, la prière, la fréquentation assidue de la parole de Dieu (c'est en citant la Sainte Écriture que Jésus décline chaque proposition du Tentateur). Par là-même il dessine ce qui pourrait être le programme de nos quarante jours de Carême. Prière, lecture de la Bible, moments de retrait, et pourquoi pas de retraite, afin de favoriser cette communion que Dieu veut instaurer avec chacun de nous.

Et jeûne. Jeûne de nourriture bien sûr, selon la tradition éprouvée. Mais aussi, pourquoi pas, jeûne de ces moyens modernes de communication, bons en soi, mais dont l'usage intensif et bruyant empêche l'âme de revenir à sa source, qui est l'intense communion avec celui qui a tout donné pour elle.

Bon carême à tous !

 

Chanoine Roland Jaquenoud