Demain, c'est dimanche

16.02.2014 / Pharisaïsme à l'américaine

Abondance de biens dans les lectures de ce dimanche. Je ne m'arrêterai que sur cette parole du Christ qui affirme que « si votre justice ne surpasse pas celle des scribes et des pharisiens, vous n'entrerez pas dans le royaume des cieux ».

Cette justice des pharisiens ne serait-elle pas celle qui condamne sans discernement ni réflexion. Ne rejoint-elle pas ce que je qualifierais de justice à l'américaine qui présuppose que quelqu'un est coupable et qu'il doit ensuite prouver qu'il est innocent ? En ce sens, notre justice en Suisse et plus proche de l'Evangile puisqu'elle part du principe que tout prévenu est présumé innocent avant qu'un jugement ne tombe.

Lors des récentes affaires en Valais, la presse, que tout le monde s'accorde à qualifier de nouveau pouvoir, a jeté la suspicion, le doute et par ses jugements sommaires a jeté le discrédit sur des hommes qui ont dû ensuite se justifier et essayer de prouver leur innocence. Pourtant le mal est fait et il faudra énormément de temps pour retrouver crédibilité et sérénité.

Je me souviens d'une phrase d'un juge français qui disait ceci : « Dans chaque affaire qui m'est confiée, je cherche à comprendre le pourquoi de tel comportement. Quand j'ai compris, je n'ai plus envie de juger même s'il le faut bien » et d'ajouter « Le jour où je prononcerai une condamnation sans un pincement au coeur, je démissionnerai ».Voilà quelqu'un qui a compris que la justice qui surpasse celle des pharisiens, c'est la miséricorde.

Chanoine Calixte Dubosson