Demain, c'est dimanche

30.12.2012 / Un événement dans la vie de la Sainte Famille

Marie et Joseph, en revenant de leur pèlerinage à Jérusalem, se rendent compte qu'ils ont perdu Jésus. Finalement, après trois jours de recherche, ils le retrouvent au Temple en conversation avec les docteurs de la loi. Au tendre reproche de sa mère, Jésus répond : « Comment se fait-il que vous m'ayez cherché ? Ne le saviez-vous pas ? C'est chez mon Père que je dois être. (Lc 2, 49) »Suivent alors ces paroles si étonnantes de saint Luc : « Mais ils ne comprirent pas ce qu'il leur disait (50) ».

Que ne comprirent-ils pas ? Se peut-il qu'ils aient oublié de qui Jésus est vraiment le Fils ? Comment ne se souviendraient-ils pas des annonces de l'Ange, du témoignage des bergers, de l'adoration des mages ? Comment auraient-ils pu oublier l'oeuvre du Saint Esprit ?

En fait, ce texte nous révèle que, malgré les grâces reçues, Marie et Joseph ont eu à découvrir toute la profondeur du mystère de Jésus. Ils savaient bien qui était Jésus et d'où il venait, mais ils devaient encore apprendre le sens de sa mission. En leur révélant qu'Il devait être chez son Père, Jésus leur laissait entendre que son lieu propre était celui de la rencontre avec Dieu. Jésus est venu pour permettre à l'homme, à tout homme, de communier avec Dieu. Cela, Marie le découvrirait petit à petit, elle « qui gardait en son coeur toutes ces paroles (51) ».

Marie est figure de l'Eglise, la grande Sainte Famille de Jésus, qui garde et médite les paroles du salut, afin de découvrir toujours plus profondément Celui qui est la seule Voie.

Chanoine Roland Jaquenoud