Demain, c'est dimanche

23.12.2012 / Oh !

« Comment ai-je ce bonheur que la mère du Seigneur vienne jusqu'à moi ?
Car lorsque j'ai entendu tes paroles de salutation, 
l'enfant a tressailli d'allégresse au-dedans de moi. » Lc, 1, 43-44

« Ne craignez pas, car voici que je viens vous annoncer une bonne nouvelle,
une grande joie pour tout le peuple : aujourd'hui vous est né un sauveur…
Vous trouverez un nouveau-né emmailloté et couché dans une mangeoire. »Lc, 2, 10-13

Ce n'est pas banal, ce que rapporte saint Luc : le vécu d'une joie profonde et intense. L'enfant dans le sein de la Vierge Marie, l'enfant couché dans une mangeoire, c'est l'incroyable Bonne Nouvelle : « Dieu se fait proche de nous ».

Elisabeth salue Marie, la mère du Seigneur ; les bergers découvrent l'enfant dans une mangeoire. Ils sont pour nous les témoins de la visite de Dieu à l'humanité. Nous contemplons l'événement avec émotion. Les artistes musiciens, poètes, peintres, nous invitent à entrer dans ce mystère. J'ai eu la joie de chanter dans le cadre d'un concert de l'Avent, le motet O magnum mysterium et admirabile sacramentum(O grand mystère et merveilleuse révélation) de Toma Luis de Victoria. Chaque voix fait son entrée, successivement, bouche ouverte, pour un grand « Oh »d'émerveillement. Saurons-nous trouver ce moment d'émotion devant le mystère que le Peuple chrétien célèbre en cette fête de Noël !

Chanoine Charles Neuhaus