Demain, c'est dimanche

09.12.2012 / Allons au-devant de celui qui vient

Assurément, les paroles de Jean-Baptiste en ce dimanche ne sont pas une bonne nouvelle pour notre Valais touristique : « Tout ravin sera comblé, toute montagne et toute colline seront abaissées ». Finies les belles descentes à ski dans la poudreuse, finies les escalades sur nos belles montagnes qui font notre réputation.

Il faut, bien sûr, ne pas prendre à la lettre cette prophétie que Baruch annonce dans la première lecture. Le sens peut se trouver dans le fait que la venue du Seigneur à Noël demande des coeurs qui ne soient pas habités par des montagnes d'orgueil, par des collines d'indifférence. Les ravins de nos doutes doivent aussi être comblés par la terre de la foi, celle que qui se perpétue à travers les siècles, celle qui se transmet de générations en générations.

Il y a aussi cette affirmation : « Les passages tortueux deviendront droits ». L'allusion est claire à la malice de l'homme, à son péché. C'est pourquoi Jean-Baptiste proclamait un baptême de conversion. Pour les amateurs de skis à peaux de phoque, le mot est très parlant puisqu'il consiste en une manoeuvre délicate pour changer de direction dans l'escalade d'un versant neigeux. Changeons donc de direction et allons avec impatience au-devant de celui qui vient pour nous sauver de nos péchés, pour notre bonheur et le sien.

Chanoine Calixte Dubosson