Demain, c'est dimanche

28.10.2012 / Jette ton manteau

L'aveugle Bartimée est l'un des personnages les plus connus du Nouveau Testament car son histoire est racontée aux enfants du catéchisme. Ces derniers apprécient cet épisode car ils l'entendent comme un conte de fée où tout est bien qui finit bien puisque Bartimée est guéri et se met à suivre Jésus sur la route.

Pourtant, on peut trouver autre chose dans ce texte par rapport au baptême notamment. Il y a un petit détail, et nous savons par expérience que tout est dans le détail, qui est porteur d'une grande signification. Quand les gens viennent dire à l'aveugle que Jésus l'appelle à venir vers lui, saint Marc nous dit que la première chose qu'il fait, c'est de jeter son manteau. Il laisse donc derrière lui toute sa vie faite de souffrance dont le manteau est le symbole. Il la jette au loin car il est certain qu'avec le Seigneur, une vie nouvelle peut commencer.

Cela fait penser au temps de l'empire romain où les esclaves affranchis pouvaient enfin endosser la toge romaine, signe de la liberté et de la dignité retrouvées. Au baptême, le vêtement blanc signifie cela : tu es affranchi du péché et de la mort et tu reçois le vêtement de la liberté et de la vie nouvelle. Tu portes sur toi l'habit de la Transfiguration qui est promesse de vie éternelle. Bartimée nous invite donc à jeter au loin tout ce qui est mauvais en nous et à choisir de vivre, avec le Christ, l'amour au quotidien.

Chanoine Calixte Dubosson