Demain, c'est dimanche

22.01.2012 / Tous, nous serons transformés

« Tous, nous serons transformés par la victoire de notre Seigneur Jésus-Christ » (1 Cor, 15, 51-58)

Ce dimanche se situe au coeur de la Semaine de Prière pour l'Unité des Chrétiens (18-25 janvier). Quelle unité attendons-nous ? Que les diverses confessions rejoignent l'Eglise catholique-romaine ! La papauté, le ministère de Pierre est le principal obstacle à la rencontre des chrétiens dans une Eglise de communion, pensent peut-être des chrétiens issus de la Réforme. Pouvoir se réunir autour de la table de l'eucharistie, pour célébrer Jésus-Christ mort et ressuscité, serait le signe le plus concret d'un grand pas sur le chemin de l'unité qui veut dire « communion ».

Ces attentes humaines sont légitimes, car elles expriment notre désir de vivre une plus grande communion entre les chrétiens, mais limitées aussi, en regard de cette unité voulue par le Christ : « Que tous soient un comme toi, Père, tu es en moi et que je suis en toi, qu'ils soient un en nous eux aussi, afin que le monde croie que tu m'as envoyé. » (Jn, 17, 21).

L'unité des chrétiens, ainsi que l'unité dans nos communautés d'ailleurs, n'est pas à attendre comme un statut acquis et définitif, mais toujours en devenir, en construction. Sommes-nous en route sur les chemins de l'unité, avec persévérance et espérance ?

La Semaine de l'Unité est un temps fort commun à toutes les Eglises chrétiennes pour être ensemble sur ce chemin. Les chrétiens de Pologne nous invitent à tourner notre regard vers le Christ. « Tous, nous serons transformés par la victoire de notre Seigneur Jésus-Christ ». N'y a-t-il pas une profonde unité et communion quand les chrétiens proclament la victoire du Christ en paroles et en actes ?

Charles Neuhaus