Demain, c'est dimanche

27.11.2011 / L'Avent n'est pas l'avant

Quand je demande aux enfants ce que veut dire le mot Avent, ils me répondent généralement que c'est la période avant Noël ou alors, un temps de préparation à Noël.

À cela il faut répondre tout d'abord que le mot Avent désigne l'avenir, ce qui vient. De plus, ce n'est pas seulement un espace où l'on prépare son cœur aux fêtes de fin d'année, mais bien une occasion de rejoindre l'espérance des premiers chrétiens qui pensaient que le retour du Christ était imminent.

L'Avent est donc bien un temps d'attente, mais il nous faut le replacer dans un contexte de foi qui exprime le désir d'une rencontre avec le Christ ici et maintenant sans oublier la rencontre pleine et entière dans la beauté du ciel.

D'abord ici et maintenant. Les médias nous tiennent en haleine depuis des mois sur l'effondrement possible de l'Europe. Si c'est l'Europe de la domination de l'économie sur l'homme, alors, j'espère qu'elle s'effondrera, car on en a assez des bénéfices mirobolants qui envoient des milliers de personnes dans la misère du chômage et de la pauvreté.

J'attends un monde où l'on prenne le temps de vivre sans excès, sans courir d'une expérience à l'autre en oubliant de savourer la vie, de s'arrêter pour réfléchir, pour échanger, pour s'aimer. Mais j'attends aussi que le Christ ne nous trouve pas endormis de ce désir de l'au-delà qui disparaît de nos horizons parce que la primauté du matériel risque de l'étouffer à jamais.

Chanoine Calixte Dubosson