Demain, c'est dimanche

18.09.2011 / Vendanger à la vigne du Seigneur

Est-ce que l'été 2011 laissera le souvenir d'un été pourri ? Pour certains, peut-être ! Mais si vous sillonnez nos campagnes, vous découvrirez un paysage verdoyant, une nature en pleine santé et généreuse qui garde le souvenir d'un été riche de l'alternance des jours ensoleillés et des jours pluvieux.

Nous sommes en automne, période des récoltes et des vendanges. Elles s'annoncent abondantes et de qualité. C'est avec plaisir et reconnaissance que les ouvriers se mettent au travail.

« Le Royaumes des cieux est comparable au maître d'un domaine qui sortit au petit jour afin d'embaucher des ouvriers pour sa vigne. »

Le paysage de l'Eglise n'offre pas toujours l'image d'une vigne généreuse et fructueuse. Elle subit les attaques destructrices – ou purificatrices – d'un monde qui lui est de plus en plus étranger. Elle connaît la sécheresse dans ses champs traditionnels d'activités : messes dominicales, participation aux sacrements, catéchèse, engagement des baptisés à la vie paroissiale et au cœur du monde. Qui veut encore aller travailler à la vigne du Seigneur ? Qui croit qu'il est gratifiant – ce qui fait grâce – d'être envoyé dans cette vigne ?

« Allez vous aussi ma vigne. » Le Seigneur continue d'appeler et de gratifier de ses bienfaits quiconque travaille, un moment ou l'autre, à sa vigne.

Fête fédérale d'action de grâce. Aujourd'hui, dans notre pays, nous rendons grâce pour les hommes et les femmes qui collaborent à la vigne du Seigneur. Et il n'est jamais trop tard pour se faire embaucher.

Charles Neuhaus