Demain, c'est dimanche

28.08.2011 / Jeu de séduction

Le jeu de la séduction touche au plus intime des êtres. Même s'il y a parfois une volonté de la part du séducteur, tout se passe souvent de manière inconsciente. Et il faut du temps pour comprendre que ce qui se passe au cœur des cœurs, va souvent au-delà du raisonnable et des conventions. Ce n'est qu'en relisant les événements passés que la personne séduite peut arriver à comprendre qu'il y avait une volonté de la séduire… A elle d'accepter alors de poursuivre ou non cette histoire d'amour.

Le prophète Jérémie, confronté à son parcours de vie, ne peut que constater la force de séduction de son Dieu, et aussi son absence de résistance à cet amour fou ! « Tu as voulu me séduire, et je me suis laissé séduire… » (Jr 20, 7).

Pourquoi vouloir résister à la séduction divine ? Parce qu'elle va souvent à l'encontre des conventions humaines. Comme le jeune adolescent amoureux se fait railler par ses camarades, les non-croyants se moquent de celui qui s'est laissé séduire par son Dieu. Mais toutes nos résistances finissent toujours par céder devant l'incroyable amour divin.

« Il y avait en moi comme un feu dévorant, au plus profond de mon être. Je m'épuisais à le maîtriser, sans y réussir. » Avec Dieu, la séduction n'est pas un jeu, mais le début d'une grande et belle histoire aux dimensions d'éternité. Osons nous laisser séduire !

Chanoine Olivier Roduit