Demain, c'est dimanche

24.07.2011 / Se décentrer

L'évangile de ce dimanche parle d'une perle de grande valeur. La prière de Salomon que nous découvrons dans la première lecture en est une. Le roi des Hébreux demande la sagesse et le discernement plutôt que des avantages matériels.

Quand les hommes s'adressent à Dieu, ils pensent avant tout à leurs problèmes personnels. Ils deviennent par-là-même des incessants quémandeurs de bienfaits bien concrets et de ce fait, transforment Dieu en livreur en tout genre qui se doit de faire leur volonté.

Jésus, au contraire, prend soin de nous dire : « Quand vous priez, commencez donc par penser à Dieu. Décentrez-vous et dites : Que ton règne vienne, que ta volonté soit faite ». Ainsi la prière devient la prière des enfants de Dieu qui se tournent vers le Père pour lui rendre grâce de son amour.

La prière de louange n'exclut pas dans un deuxième temps, la prière de demande. Ne sommes-nous pas des êtres fragiles, à la merci du mal, de la tentation, du péché ? Le Père ne l'ignore pas. Dans ce cas, nous dit Jésus, la prière doit se faire insistante. N'ayez pas peur et n'hésitez pas à casser les oreilles de Dieu.

Certainement, je vais vous étonner en vous disant que Dieu nous exaucera toujours parce qu'il nous donnera toujours l'Esprit-Saint c'est-à-dire, cette lumière divine qui nous permettra de trouver les solutions à nos difficultés, qui nous permettra de voir plus loin, de discerner maintenant ou plus tard, le sens de ce qui nous arrive.

Chanoine Calixte Dubosson