Demain, c'est dimanche

10.07.2011 / Les ressources d'une terre

Jésus compare l'être humain à une terre sur laquelle il jette sa semence ; une terre qui contient en elle-même un trésor ; oui un merveilleux trésor « caché dedans » comme l'écrivait Jean de La Fontaine dans la fable : « le laboureur et ses enfants ».

Le laboureur en fin de vie en disant à ses fils : « Gardez-vous, de vendre l'héritage que nous ont laissé nos parents : un trésor est caché dedans », savait très bien qu'une terre travaillée leur livrerait son trésor.

Certes toutes les terres ne sont pas identiques, mais toute terre travaillée contient son trésor, un trésor de vie possible. Toute terre travaillée et entretenue devient une « matrice » de germination.

Créés à son image, Dieu a fait de nous une « bonne terre » à ensemencer. Et pour bonne, elle le fut dès l'origine puisqu'il a suffi d'un souffle sur la glaise primitive pour en faire surgir le « vivant ». Il est vrai qu'avec les aléas de la vie, avec certains événements douloureux tels que la maladie ou la perte d'un être cher, notre terre personnelle a peut-être un peu perdu de sa richesse première. A certains endroits de notre coeur, des ronces ont poussé… dans d'autres, la sécheresse l'ont rendu plus rocailleux, mais en chacun il y a toujours un lieu qui a gardé sa fraîcheur originelle : il s'agit du lieu de Dieu.

Offrons à Dieu un petit coin de notre coeur afin qu'il puisse — en le travaillant — révéler notre trésor.

chanoine Jean-Paul Amoos