Demain, c'est dimanche

26.06.2011 / Baptisés dans la mort du Christ

Les baptêmes célébrés dans nos églises ne sont pas toujours, loin s'en faut, des liturgies vécues dans l'étonnement et l'émerveillement. Et pourtant le mystère qui est célébré a une portée spirituelle inouïe. Nous n'aurons jamais fini de découvrir un si grand mystère qui nous accompagne tout au long de notre vie. C'est pourquoi il est bon de réentendre les paroles de la Sainte Ecriture qui nous révèlent le sens fondamental du baptême.

En ce dimanche – 13e du Temps Ordinaire pour les régions où la Fête-Dieu a été célébrée ce jeudi - nous entendons ces paroles de l'Apôtre Paul aux Romains, au chapitre 6 : « Nous tous qui avons été baptisés (plongés) en Jésus Christ, c'est dans sa mort que nous avons été baptisés. » Entendues au premier degré, ces paroles peuvent sembler déplacer pour le baptême d'un enfant. Etre plongé dans la mort du Christ, être uni au Christ, dans sa mort.

La mort du Christ ! Dans sa passion et sa mort jusqu'à la mise au tombeau, Jésus, dans une démarche de solidarité, prend avec lui et sur lui tout ce qui est œuvre de mort dans le monde, dans le cœur de l'homme. Avec amour et compassion, il se tourne vers le Père pour entraîner avec lui l'humanité pour l'enfanter à la vie de fils du Dieu de la vie.

Nous ne nous souvenons pas du jour de notre baptême qui a été la mort de notre être de faiblesse pour naître à la vie d'enfant de Dieu. A chaque célébration de baptême à laquelle nous prenons part, nous accueillons ce don de la vie en suivant jour après jour le chemin de Jésus (Evangile du jour).

Charles Neuhaus