Demain, c'est dimanche

19.06.2011 / Salutation

Lors de toutes nos célébrations comme d'ailleurs lorsque nous prions dans le secret de notre chambre, nous invoquons pour commencer la Sainte Trinité et nous concluons de même. Ainsi, à l'origine et la fin de nos supplications et de nos actions de grâces est ce mystère très grand d'un Dieu en trois personnes. Pourtant, ce mystère pourrait se réduire à de subtils raisonnements de théologiens et ne concerner en rien notre foi, simple, mais fervente.

Cependant, si la liturgie comme l'expression de la foi de l'Eglise et la dévotion la plus populaire comme l'élan spontané du coeur des croyants répètent à l'envie que notre Seigneur et notre Dieu est Père, Fils et Esprit, c'est parce que notre foi, non seulement s'en nourrit, mais y tend de toute sa force et de tout son amour.

La Sainte Trinité n'est pas une explication de la révélation divine, mais le coeur même de Dieu, celui qui nous aime et que nous voulons aimer.

Aussi, comme nous disons salut à nos proches en référence au salut donné par le Christ, considérons que toute invocation de la Trinité serait une belle preuve de rappeler à tout un chacun que notre vie dépend de ce grand mystère.

Que la grâce de Jésus notre Seigneur nous aide donc sur le chemin de la vie chrétienne. Que l'amour de Dieu le Père nous attire à lui et nous comble. Que la communion de l'Esprit Saint soit toujours avec nous afin que nous puissions ensemble, et à notre tour, manifester la grandeur du Père, du Fils et Saint Esprit et croire en la pertinence d'un Dieu, trois fois saint.

Chanoine Alexandre Ineichen