Demain, c'est dimanche

22.05.2011 / Transparence

En ce temps de Pâques, l'Eglise nous fait relire l'Evangile de Jean. Jésus y révèle avec une acuité particulière le mystère de son être. Par lui-même, il n'est rien. Il est tout par et dans le Père. Ouverture parfaite, il est l'unique voie vers le Père, l'unique vérité de Dieu, l'unique Médiateur, par qui nous est communiquée la vie divine. Il ne dit rien, ne fait rien de Lui-même. Il est pure communication de l'Invisible, révélation des profondeurs indicibles de Dieu.

Et voilà que dans le dernier verset de l'Evangile de ce dimanche, Jésus poursuit d'une manière inattendue : « Amen, amen, je vous le dis : celui qui croit en moi accomplira les mêmes oeuvres que moi. Il en accomplira même de plus grandes, puisque je pars vers le Père » (Jn 14, 12). Jésus veut continuer son oeuvre par l'intermédiaire du croyant. Maintenant que Jésus est remonté vers le Père, c'est par nous qu'il continue à dire les paroles salvatrices, à accomplir son oeuvre de réconciliation.

Ici, nous commençons à apercevoir ce que Jésus attend de nous. Afin d'être cette transparence du Père en ce monde, afin de continuer l'oeuvre du Christ, nous devons être unis à lui. Le baptême et la confirmation nous ont fait entrer dans l'intimité du Dieu Père, Fils et Saint Esprit, l'eucharistie nous communique chaque jour le don de son amour. Si ces sacrements nous ouvrent à une contemplation et à une relation profonde avec lui, alors seulement nous accomplirons en ce monde notre mission de chrétiens.

Chanoine Roland Jaquenoud