Demain, c'est dimanche

15.05.2011 / Le prêtre, pasteur et bâtisseur de communauté avec l'équipe pastorale

Que voilà une belle définition de la mission du prêtre ! A la veille de la Journée mondiale de prière pour les vocations sacerdotales et religieuses, les prêtres et des membres laïcs des équipes pastorales se sont retrouvés pour réfléchir sur ce thème. Ce dimanche, 4e dimanche de Pâques, est justement appelé « Dimanche du Bon Pasteur », en écho aux paroles de Jésus. « Je suis le bon pasteur. Je suis la porte des brebis. Si quelqu'un entre en passant par moi, il sera sauvé ; il pourra aller et venir, et il trouvera un pâturage. » (voir Jn, 10, 1-11)

Prier pour les vocations, c'est bien. Mais nos communautés, du moins en Occident, sont de plus en plus confrontées à un manque de prêtres. N'est-ce pas d'abord notre vocation de baptisé qui doit être prise en compte ? En priant pour les vocations, je suis invité à me demander comment je réponds à l'appel du Seigneur pour me laisser conduire dans son pâturage, comment je contribue à la vie de ma communauté. Benoît XVI, dans son message pour cette Journée des vocations, cite Vatican II : « Le devoir de cultiver les vocations revient à la communauté chrétienne tout entière, qui s'en acquitte avant tout par une vie pleinement chrétienne. »

Comme prêtre, j'ai à me demander si mon ministère reflète la mission du Bon Pasteur qui appelle les brebis, chacune par son nom, c'est-à-dire dans le souci de rejoindre chacun avec son histoire ; la mission du Bon Pasteur qui rassemble les brebis pour les mettre en communion.

Charles Neuhaus