Demain, c'est dimanche

09.07.2006 / Un Chemin qui déroute

Jésus a des paroles dures envers les siens ; parlant de lui-même, de sa présence et de son action, il dit : « Un prophète n'est méprisé que dans son pays, sa famille et sa propre maison » Or nous sommes sa famille ; notre vie chrétienne est son pays, notre Église est sa maison. Comment Jésus peut-il être si sévère envers nous ? Parce que nous, nous connaissons son identité de Prophète-Sauveur et malgré cela nous faisons de la résistance au salut. Trop de fibres en nous – psychologiques, intellectuelles et spirituelles - peinent à se laisser transformer par le message d'inconfort qu'il nous propose

Nous aimons le confort des routes bien sûres et balisées. Or Jésus est un prophète qui déroute.

Nous aimons ce qui est bien classé, organisé, rangé. Or Jésus est un prophète qui dérange.

Nous aimons tourner en rond dans nos habitudes et nos pensées toutes faites. Or Jésus est un prophète qui détourne.

Nous aimons nous joindre au concert des idées spirituellement correctes. Or Jésus est un prophète qui déconcerte…

Prenons le temps d'été et nos espaces de vacances pour nous laisser désorienter par le seul Orient de nos vies, le Soleil qui se lève malgré nous sur nos pays d'ombres et d'obscurités.

Chanoine Guy Luisier