Demain, c'est dimanche

03.04.2011 / « Vivons en enfants de lumière »

La lumière, les ténèbres, le jour, la nuit : cela nous est familier. Pourtant nous sommes plus enclins à rechercher la lumière que les ténèbres. Nous venons d'entrer dans le cycle de l'horaire d'été. Nous apprécions ces fins de journée où la nuit vient plus tard.

La parole de Dieu et la liturgie utilisent souvent ce binôme « lumière-ténèbre » pour nous révéler l'oeuvre de Dieu et nous signifier que nous vivons sous le régime de la lumière. Ce 4e dimanche du Carême évoque déjà la célébration de la lumière de la Vigile pascale. Saint Paul écrit à la jeune communauté d'Ephèse : « Frères, autrefois, vous étiez ténèbres ; maintenant, dans le Seigneur, vous êtes lumière ». Ce passage des ténèbres à la lumière a été opéré par le baptême. Il est annoncé dans le miracle de l'aveugle-né dont nous entendons le récit dans l'évangile. De nombreux catéchumènes vont le vivre dans la nuit de Pâques.

En écoutant ces textes, l'occasion nous est donnée de nous rappeler que la lumière, qui a été déposée en nous, nous fait voir le visage de Dieu et notre dignité d'enfants de Dieu. Jésus dit à l'aveugle-né guéri : — Crois-tu au Fils de l'homme ? — Qui est-il, Seigneur, pour que je croie en lui ? — Tu le vois, et c'est lui qui te parle.

Laissons la lumière du baptême purifier notre regard vers Dieu notre Père et vers notre prochain. « Vivez comme des fils de la lumière – or la lumière produit tout ce qui est bonté, justice et vérité – et sachez reconnaître ce qui est capable de plaire au Seigneur. »

Charles Neuhaus